Scientology Leaks 238 : HCO Policy Letter Of 8 December 1980


Scientology Leaks 237 : HCO Policy Letter Of 13 July 1971 Issue 1


Scientology Leaks 236 : HCO Policy Letter Of 8 January 1975


Scientology Leaks 235 : HCO Policy Letter Of 2 November 1980



Scientology Leaks 233 : HCO Policy Letter Of 3 Mars 1982 Cancels and Replaces


La scientologie a t’elle mis en place un système illégal de vidéo protection ?

La scientologie a-t’elle mis en place un système illégal de vidéo-protection filmant la voie publique ?

En effet, depuis plusieurs mois déjà, une caméra est installée à l’entrée principale de l’église de scientologie à Paris (Rue Jules César Paris 12e) :

Cette caméra, orientée sur la voie publique, ne porte pas de panneau informatif concernant les mentions légales pourtant obligatoires (quid de la déclaration en préfecture ?).

  • Extrait de la réglementation concernant la vidéosurveillance de la voie publique et des lieux ouverts au public (service-public.fr) :

La demande d’autorisation d’installation de caméras de surveillance sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public s’effectue auprès du préfet du lieu d’implantation (du préfet de police à Paris).
[…]
L’autorisation est délivrée pour une durée de 5 ans renouvelable.
Après obtention de l’autorisation, le responsable du dispositif doit en déclarer la mise en service à la préfecture.
[…]
Le public doit être informé de l’existence du dispositif de vidéoprotection.
L’information doit être faite par affiche ou pancarte, comportant un pictogramme représentant une caméra.

Questions :

  • L’église de scientologie a t’elle déposée une demande d’autorisation de ce système à la préfecture ?
  • Par conséquent, ce système est-il autorisé ?
  • Quid du droit d’accès aux images de vidéo-surveillance ? (ça va être difficile d’identifier le destinataire de la demande vu qu’il n’y a aucun panneau informatif pourtant obligatoire).
  • Quid de la durée de stockage des images ?

Visiblement, les organisations à caratère sectaires semblent avoir l’habitude de ce genre de pratiques.
En effet, l’an passé, nous avons documenté les agissements des Mormons du Chesnay (à lire ici et ).


Copie France : La magouille continue !

L’an passé, j’avais rédigé un petit article intitulé copiefrance.fr : Amateurisme ou dissimulation volontaire ? traitant d’une conférence donnée à THSF par Marc Rees de NextInpact et ayant comme sujet la taxe sur la copie privée.

Mon article en question s’attardait en particulier sur le non-référencement volontaire via la configuration du site de Copie France et en particulier, son robots.txt, il s’avère que visiblement le sujet vous intéresse un peu car c’est le 5e billet le plus lu de mon blog.

Le week-end dernier (17/18 Novembre), j’étais à Toulouse pour le Capitole du Libre, il s’avère que Marc Rees y tenait également le même merveilleux sujet de conférence que l’an passé :

Depuis l’an passé, rien n’a changé.
Le fichier robots.txt sur le site de Copie France n’a toujours pas été modifié.
La procédure de remboursement est toujours aussi complexe (si ce n’est impossible).
Copie France s’en fourre toujours plein les poches.

Lien des slides de cette conférence :

Les petits secrets

 

Ah, j’oubliais. il n’y a pas que le robots.txt qui est pourri sur le site de Copie France, leur configuration TLS l’est également :


Scientology Leaks 232 : HCO Policy Letter Of 3 February 1971 Issue I


Le site programme-photovoltaique.fr est-il une arnaque ?

Alors que j’étais sur Youtube, voilà qu’une publicité pour une société proposant de l’investissement solaire est apparue sur le lecteur Youtube avant le visionnage de ma vidéo.

“Savez-vous qu’en France il est possible de ne plus payer son éléctricité ?”

“Toute l’installation est financée par les aides de l’état et les économies réalisées sur vos factures”.

C’est avec ces phrases aguicheuses que cette publicité attire les prospects, le problème, on va le démontrer juste ci-dessous, c’est qu’une grosse partie de ce qui est raconté est du bullshit total.

Dès lors, (même si le fonctionnement est totalement différent) comment ne pas penser un quart de seconde à Legendre Patrimoine ? (arnaque aux placements photovoltaiques à env. 45 millions d’euros).

  • Publicités sur le lecteur Youtube :

  • Publicité googleadservices sur le côté droit :

  • Publicités sur 20 Minutes.fr :

Vu que cela sent l’arnaque à 20 KM à la ronde, ce site mérite amplement son petit post dans la rubrique “Les trucs vus sur internet”, je vais m’attarder sur quelques éléments objectifs qui laissent à penser que cette société a des pratiques commerciales et légales assez… douteuses (douteuses, juste pour ne pas dire que c’est une arnaque et de me retrouver devant le tribunal hein).

Tout y est :

  • Logo bleu blanc rouge :

  • Mention loufoque “Bureau d’études reconnu…” :

  • Echarpe tricolore d’élu :

Ces signes, utilisés de manière volontaire afin de montrer le caractère officiel et étatique, peuvent induire en erreur les prospects, en particulier, les personnes agées qui ne vont pas vérifier les informations.

Après la forme, passons au fond du sujet :

Comme le dit ce billet de blog disponible à l’adresse suivante, “Une bonne fois pour toute : LES PANNEAUX SOLAIRES PHOTOVOLTAÏQUES, THERMIQUES OU HYBRIDES NE SONT JAMAIS GRATUITS OU AUTOFINANCÉS.

Ensuite, toujours sur le même blog mais à l’adresse suivante, “La fin du crédit d’impôt pour le photovoltaïque ? Vous avez « peut-être » entendu parler du crédit d’impôt pour l’installation de panneaux photovoltaïques ? Et bien cette aide accordée par l’État n’existe plus depuis 2014.”

En effet, depuis 2014 (même le site des impôts le confirme) : La loi de finances pour 2014 a supprimé l’éligibilité des équipements photovoltaïques au crédit d’impôt, pour les dépenses payées à compter du 1er janvier 2014. Il n’est désormais plus possible de bénéficier d’un crédit d’impôt pour l’installation de panneaux solaires.

Ensuite, rien dans le plan “Place au Soleil” (ni dans le dossier de presse) ne parle “d’un million de foyers équipés“, “d’éléctricité gratuite” ou de “financement par les aides de l’état et les économies réalisées“.

Enfin, pour terminer, contrairement à une obligation légale, l’entreprise qui gère programme-photovoltaique.fr ne mentionne aucune mention légale obligatoire sur leur site internet (juste l’hébergeur et l’adresse e-mail sont mentionnés), pour information, le manquement à l’une de ces obligations peut être sanctionné jusqu’à un an d’emprisonnement, 75 000 € d’amende pour les personnes physiques et 375 000 € pour les personnes morales.

Egalement aucune information dans le nom de domaine via une vérification WhoIs.