Brève : Quand la Délégation Interministérielle des Français d’Outre-Mer fait la publicité de dérives sectaires avec de l’argent public.

Thérapies de l’âme, guérison par le son sacré vibratoire, rééquilibration énergétique, harmonisation des chakras … : Quand la Délégation Interministérielle des Français d’Outre-Mer fait la publicité de dérives sectaires avec de l’argent public.

 

L’histoire est à dormir debout !

Le 3 juin, un message provenant du compte de cette délégation interministérielle est publié sur Facebook. Ses éléments de langage sont plus qu’intrigants : ils annoncent qu’ils réaliseront une conférence en ligne pour « retrouver son bien-être intérieur et l’épanouissement » en faisant usage de la « pensée positive pour révéler la meilleure version de soi-même ».

Cet article s’attachera à montrer la portée pseudo-thérapeutique et bullshitique se cachant derrière ces termes, sous couvert de « médecine traditionnelle » et de développement personnel :

Capture d’écran de la publication sponsorisée.

Apparaît également sur leur publication la mention « sponsorisé », ce qui signifie que ce service étatique paie Facebook pour que son message ait davantage de visibilité.

Drôle utilisation de l’argent public.

Alors que la Miviludes manque de moyens et sera prochainement dissoute de sa forme actuelle, la Délégation Interministérielle des Français d’Outre-Mer gaspille l’argent public dans la promotion de pratiques infondées, dangereuses et à risque de dérives sectaires.

Le pire dans cette histoire ? Mathieu Repiquet, le twittos qui a découvert et alerté s’est retrouvé bloqué par le compte de Délégation Interministérielle des Français d’Outre-Mer :

 

Bref, toute l’histoire est publiée par Mathieu Repiquet sur son blog : Lorsque l’État donne une vitrine aux pseudo-thérapies ésotériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *