Secrets d’Actualité : Scientologie le mystère des dossiers disparus

Informations :

Durée : 53 Minutes et 51 Secondes
Format : AVI
Qualité : VHSRiP
Taille : 1,27 Go
Année de diffusion : 2003

Lien de téléchargement/Streaming


Police Justice Info du 22 Octobre 2019 sur la scientologie/Miviludes

Suite à l’annonce de la suppression (sous sa forme actuelle) de la MIVILUDES, Cnews a diffusé le 22 Octobre dernier un débat sur cette future suppresion, ainsi que sur l’installation prochaine à St Denis d’une nouvelle “église” de scientologie.

Aux fins de documentation, il me semble important de mettre à disposition ce débat télévisé.

Informations :

Langue : Français
Format : MP4
Durée : 35 Minutes
Année de diffusion : 2019

Lien de téléchargement/streaming


La scientologie, omniprésente et prosélyte (Vox Pop Arte)

Enquête en Suède, le premier pays au sein de l’Union européenne à reconnaître la scientologie, en 2000. Mais aussi en France où, contrairement à la Suède, le mouvement est qualifié de « sectaire ».

En quarante ans, des scientologues français ont été condamnés à six reprises pour escroquerie en bande organisée, usage illégal de la pharmacie, fichage ou homicide involontaire.

La scientologie est-elle une religion ? Enquête sur place et en France, où le mouvement, qualifié de sectaire, a été plusieurs fois condamné par la justice.

Informations :

Durée : 13 Minutes 02
Format : MP4
Taille : 224 Mo
Année de diffusion : 2019

Lien de téléchargement/Streaming :

La scientologie, omniprésente et prosélyte


Tribune : “Je refuse que le CCDH récupère mon histoire”

Suite à nos multiples articles sur le CCDH (association écran à la secte scientologie), notre rédaction a récemment été contactée par un lecteur qui a tenu a écrire cette tribune.

Illégalement hospitalisé à l’âge de neuf ans au CHI de Meulan les Mureaux, François*, désormais âgé de 30 ans, dénonce les agissements du CCDH et leurs tentatives de récupérations malsaines d’une affaire qui pour lui a été un véritable cauchemar.

En effet, il a réussi après huit ans de bataille judiciaire à faire condamner l’hôpital (à lire ici, ici et dans Mediapart à cette adresse).


 

Ayant découvert qu’une association avait manifestée suite à la condamnation de l’établissement CHI Meulan Les Mureaux, je me suis donc renseigné à son sujet.

Effaré suite à la découverte de la nature même de l’association et de l’organisme qui l’a fondée (la secte scientologie), je contacte immédiatement la direction de l’établissement que je venais pourtant de faire condamner.

Lors de ce rendez-vous informel, j’ai expliqué à la direction de l’établissement que je n’étais absolument pas à l’origine de cette manifestation sauvage, que je ne cautionnais ni leurs pratiques, ni les desseins cachés qu’il m’apparaissait alors.

La direction de l’établissement me répondit qu’effectivement, il pensaient que j’étais à l’origine de leur présence devant ledit établissement.

Je leur est répondu que je n’avais pas envoyé une association liée à secte (condamnée entres-autres pour exercice illégal de la pharmacie), que le tribunal avait déjà statué sur l’affaire et que, me concernant, même si la condamnation n’était pas à la hauteur de mes attentes, justice avait néanmoins été rendue.

Toujours lors de cet échange, ils m’ont alors apris que le CCDH, se prétendant mandaté, avait cherché à se procurer auprès de l’établissement, mon identité, ainsi que mon dossier médical.

Fort heureusement, l’hôpital les a “séchèment éconduit”.

Je pense que le CCDH est une association hautement dangereuse.

Qui sont-ils pour venir réclamer mon dossier médical sans ma permission ?

Comment peuvent-ils se prétendre “agir pour le bien commun” et être en même temps financés par une secte à la réputation aussi sulfureuse ?

Si je pouvais leur transmettre un message : Cette affaire a été suffisamment éprouvante pour moi, ce n’est pas la peine d’en rajouter en récupérant mon calvaire afin de servir des objectifs aussi puants que les vôtres, ne cherchez pas à récupérer mon affaire, ne cherchez pas à communiquer dessus, je ne vous y autorise pas.

Restez-loin de moi et de mes proches, ne cherchez pas à me contacter, vous êtes, selon-moi, un danger majeur pour notre société.

Je refuse que le CCDH récupère mon histoire.

Vous cherchiez un allié, vous-vous êtes créé un ennemi.

 


*Le prénom a été modifié.


Fact Checking : Mylène Escudier (Scientologie/CCDH) a-t-elle menti pour faire déréférencer ce blog ?

Question : Mylène Escudier (CCDH/OSA Scientologie) a-t-elle menti à Google afin de tenter de faire déréférencer cinq pages de ce blog -et même l’intégralité de ce blog- ?

Bon, si vous avez la flemme de lire, autant spoil direct et répondre par “Oui, Mylène Escudier a bien menti et à même réalisé un fausse déclaration avec un volume d’accusations infondées assez ahurissant”.

Si vous ne connaissez pas Mylène Escudier, il s’agit de la présidente du CCDH (Commission Citoyenne Des Droits de l’Homme, une organisation écran à la secte scientologie très active contre la psychiatrie), peut-être qu’elle doit leur en vouloir de ne pas pouvoir être soignée.

Elle organise régulièrement des manifestations sauvages devant les hopitaux pychiatriques (à lire ici et ) et n’hésite pas, par l’intermédiaire de son association, à récupérer le malheur des autres (à lire ici et ).

Il s’avère que depuis quelques mois, j’ai eu à écrire sur elle, mais également sur ces deux groupes qu’elle fréquente très assidûment donc : le CCDH et la scientologie.

Or, une source bien informée m’a indiquée qu’une certaine “Mylène présidente du CCDH” avait fait une demande de déréférencement auprès de Google, cette dernière est consultable sur le site LumenDatabase à l’adresse suivante.

Quelle fût ma grande surprise en lisant le torchon qu’elle a rédigé à Google :

Les liens :

Les deux permiers liens censurés sont les suivants :

https://benjaltf4.me/tag/mylene-escudier-ccdh/ et https://benjaltf4.me/tag/mylene-escudier-osa/

Les “arguments” :

Attention, l’ensemble de ses “arguments” sont mensongers, et la liste est longue…

” Alors que ces deux articles critiquent violement certaines personnes et cherchent à les discriminer.”

Les faits :

Les deux articles mentionnés peuvent-être consultés ici et .

Le documentaire d’Arte (à lire ici) démontrant qu’il s’agit de gens dangereux, je pense qu’il est d’intérêt public de dévoiler le nom de ceux qui participent (ou avaient participé) à ces activités.

D’aucune façon, je ne cherche à “discriminer” des personnes, aussi, je ne vois absolument pas de critique violente (ni même de critique d’ailleurs) mais uniquement des éléments concrets et objectifs d’un éventuel délit de parjure devant le Sénat.

Un autre “argument” :

“Je ne comprends pas pourquoi mom nom est cité dans le tag d’un de ces deux articles alors que cet article ne me concerne pas.”

Les faits :

Cet article n’étant pas précisé, je vais prendre l’ensemble des articles, il y en a quatre au total : tous la concernent :

 

 

 

  • OSA : Le service secret de la secte scientologie” : Ce documentaire d’Arte démontrant qu’il s’agit de gens dangereux, je pense qu’il est d’intérêt public de dévoiler le nom de ceux qui participent (ou avaient participé) à ces activités, par conséquent, elle est concernée.

Un autre “argument” :

“Le tag de mon nom et prénom a donc été volontairement rajouté de façon à ce que cela ressorte dans les moteurs de recherche.”

Les faits :

Comme démontré si dessus, non, chaque article taggué la concerne.

Pour Mylène Escudier (et comme les autres membres de la scientologie) toute information critique est forcément à bannir, paye ta pensée unique, paye ton formatage de cerveau !

Autre “argument” :

“Le site https://benjaltf4.me/ a été créé par un anonyme, qui se présente comme “troll gestapute islamo-gauschiste et antisémite” et “blogueur qui diffuse des virus informatiques sur son blog”. https://benjaltf4.me/a-propos/.”

Les faits :

Bon c’est le ponpon ! là je mets directement en doute les capacités de lecture et de compréhension de Mme Escudier.

La page “à propos” (consultable ici) mentionne quelques descriptions de mon blog faites par différentes personnes morales ou physiques, de plus, pourquoi avoir demandé le déréférencement de cette page alors que Mylène Escudier n’est absolument pas mentionnée ?

Aussi, pourquoi avoir demandé le déréférencement complet du blog ? (cinquième et dernière URL).

De plus, non Mme Escudier, l’auteur principal de ce blog n’est pas anonyme, tout comme ce blog d’ailleurs, de plus, même si je l’étais, cela n’est absolument pas interdit.

De toute évidence, Mylène Escudier du CCDH (association écran à la secte scientologie) a réalisé une déclaration mensongère.

Conclusion :

Démonstration à l’appui, oui, il s’avère bien que Mylène Escudier a menti, mais également, a commis un délit puni de 15 000 euros d’amende & d’un an de prison (voir alinéa 4) afin de faire déréférencer de Google plusieurs pages, articles et même l’intégralité de ce blog.

 


Crédits pour l’image skeptical-science.com