Dominique Desrues, secrétaire général de Formiris retweete une publication complotiste et homophobe

En Août dernier, je documentais dans cet article les dérives de Formiris, dont les enseigant(e)s subissent aujourd’hui encore les conséquences.

Ce soir, je vous propose de revenir quelques années en arrière.

Selon Le Canard Enchaîné en date du 31 décembre 2013, en 2012/2013, lors du débat sur le mariage homosexuel, “Formiris est partie en croisade pour diffuser dans les établissements scolaires des documents destinés à montrer aux élèves l’inspiration satanique de la réforme.”

Nous pouvons lire cela à cette adresse, ici mais également ici (en PDF).

Mais, comme si de rien n’était, quelques années plus tard, Dominique Desrues, Secrétaire Général de Formiris, n’hésite pas à retweeter une publication de l’archevêque de Paris (publication homophobe et complotiste digne de l’époque moyenâgeuse à propos de la PMA) affirmant -je cite- que “La médecine se met en dépendance du marché de la procréation où priment les intérêts financiers et la volonté toute-puissante des adultes. L’enfant désiré y est réduit à l’état de produit”.

Capture d’écran :

 

Il ne s’agit pas d’un montage, pour preuve, le lien archive.is est disponible ici, le lien archive.org est disponible ici.

Là où ça coince, c’est que Dominique Desrues se présente sur son compte Twitter via sa description comme Secrétaire Général de Formiris :

Par conséquent, il s’agit là d’un compte de nature professionnelle et non d’un compte personnel.

Visiblement, entre le bien-être des enseignant(e)s et le complotisme homophobe, le secrétaire général de Formiris a, depuis longtemps, fait son choix.

 

 

 

 


Cet article a été rédigé et publié par Fidan Doğan.

Fidan Doğan est le nom de plume d’une enseignante membre des “stylos rouges”, en Août dernier, elle a publié l’article “Cafouillages, manque de sécurité des données, heures sups non payées et retards de remboursements : Enquête sur Formiris : “la pompe à fric” de l’enseignement catholique“.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *