La Scientologie, l’école de l’éveil, l’institut Aubert, Legendre Patrimoine, Magnificia… et les Sanguinetti

Vous vous demandez quels peuvent-être les liens entre l’école de l’éveil, l’institut Aubert, Legendre Patrimoine, Magnificia et la scientologie ?

Aujourd’hui, nous allons nous attarder un peu sur une liaison dangereuse entre l’ensemble de ces différentes structures (cinq au total) : L’école de l’éveil, l’institut Aubert, Legendre Patrimoine, Magnificia, la scientologie.

Ready ? Go.

1. La scientologie :

On commence par la scientologie, parmi les membres actifs de cette organisation, on va se focaliser sur deux membres importants de cette organisation à caractère sectaire : le couple Arlette et Louis Sanguinetti.

Arlette et Louis Sanguinetti, respectivement en 2016 et 2009.

Louis Sanguinetti est un ancien membre de la Sea Org à Paris (tout comme son frère Angel), membre de la scientologie de longue date, son nom apparaît sur la liste des sponsors du numéro 12 de la revue Impact publiée en 1987.

Il était à cette période le directeur général de l’antenne française de la scientologie (lire à ce propos l’article du Soir publié en Mai 1990).

Egalement membre de la scientologie depuis longtemps, son épouse Arlette apparaît dans la publication scientologue “Freewinds 36” publiée en Janvier 2000 :

Comme elle le mentionne sa courte biographie sur son site internet, Arlette Sanguinetti affirme avoir été institutrice (sans plus de précisions) à la fin du XXe siècle, gardez cette information, on en reparle juste après.

Capture d’écran du site d’Arlette Sanguinetti.

2. L’école de l’éveil :

On continue avec l’école de l’éveil.

Dès Avril 1996, le psychiatre Jean-Marie Abgrall écrivait dans son ouvrage très bien documenté La mécanique des sectes une petite liste non exhaustive des multiples organisations écrans à la scientologie, parmi lesquelles l’école de l’éveil :

Extrait du livre La mécanique des sectes – Jean-Marie Abgrall – Ed. Documents Payot.

Il s’avère que l’Ecole de l’éveil reversait 10% de son chiffre d’affaires à la scientologie (lire cet article de l’Express publié en Octobre 1994).

L’Ecole de l’Eveil fait partie de l’organisation scientologue ABLE ( ). Elle présente un lien pédagogique avec la Scientologie, mais aussi un lien financier, comme en témoigne Didier Lerouge, ancien adepte: mon travail consistait à récupérer chaque semaine, le mercredi, les royalties que devaient verser l’Ecole de l’Eveil à la Scientologie. Cela correspond à 10% du chiffre d’affaire par semaine. (à lire ici).

Le 18 octobre 1996, le Ministère de l’Education Nationale a déposé plainte contre l’École de l’Éveil :

Jean-Pierre Brard avait attiré l’attention de monsieur le ministre de l’Education nationale sur l’utilisation abusive, par certains établissements de la notion d’agrément dans leurs documents publicitaires.

Ainsi, il a été porté à la connaissance que l’École de l’Éveil – 11 passage Courtois 75012 Paris – qui dispense un enseignement maternel, élémentaire et secondaire basé sur les méthodes de Ron Hubbard, présentait comme numéro d’agrément un simple numéro d’enregistrement attribué par la direction de l’Académie de Paris lors de la déclaration d’ouverture.

Il lui a demandé, en conséquence, quelles dispositions il entendait prendre afin que cesse dans les plus brefs délais cette utilisation abusive de la notion d’agrément qui fausse incontestablement l’appréciation portée par les parents sur cet établissement. (à lire ici).

Il s’avère également qu’Arlette Sanguinetti était derrière l’Ecole de l’éveil :

Dans les années 1990, Mme Sanguinetti avait déjà dirigé à Paris un établissement réputé proche de la Scientologie, l’Ecole de l’éveil, qui lui avait valu une condamnation à une amende en 1997 pour s’être à tort prévalue de l’agrément de l’Education nationale. (C’est à lire dans cet article du Parisien en date de Mai 2011).

En effet, à l’époque, Arlette Sanguinetti avait été condamnée (c’est à lire ici) :

Réprimés pour affichage de faux agrément, les deux responsables de ces écoles sont surtout considérés comme des animateurs de deux antennes déguisées de l’Eglise de scientologie. (source : Libération, 3 décembre 1997). Arlette Sanguinetti, directrice de l’Ecole de l’Eveil, a été condamnée à 30.000 francs d’amende pour publicité mensongère.

3. L’Institut Aubert :

Située à Vincennes dans une grande propriété bourgeoise, avec un jardin en deventure, l’Institut Aubert était dans un état déplorable et dangereux (on va y revenir juste après).

Une fois que l’Ecole de l’Eveil a été trop exposée médiatiquement et juridiquement, elle ferma ses portes pour laisser sa place à l’Institut Aubert (pour être précis, il s’agissait d’une reprise d’une structure vieillissante).

Etrangement, il s’est passé exactement la même chose avec Legendre Patrimoine et Magnificia, j’en parlais dans cet article (voir 6e paragraphe) : Quand Legendre Patrimoine a eu a subir la médiatisation (Une du Parisien le 21 Janvier 2016) ainsi que les sanctions de l’AMF (confirmées par la suite par le Conseil d’Etat) (à lire ici), Global Patrimoine Investissement (ayant comme nom commercial Legendre Patrimoine) a été fermé, mais une société nouvelle était apparue quelques mois plus tôt fin 2016 : Magnificia.

L’Institut Aubert, c’est grosso-modo la même chose que l’Ecole de l’Eveil, cette structure est toujours gérée par Arlette Sanguinetti.

Mais cette fois-ci, c’est allé un peu plus loin au niveau juridique (entres-autres) :

  • Fermeture pour cause d’une grande vétusté des locaux (à lire ici et ).
  • Dépôt de plainte du père d’un d’élève de deux ans auprès du parquet de Créteil pour présentation mensongère des objectifs et des méthodes de l’institution, application de principes sectaires sur un enfant à l’insu de ses parents, non-conformité au droit de l’enfance et préjudices sur l’éducation et la scolarité de l’enfant. (à lire ici).
  • Une perquisition un matin des locaux de l’école pendant laquelle les policiers contrôlaient l’identité des parents d’élèves : voyant le tampon de Tampa sur le passeport de l’un d’entre-eux, le policier lui demanda s’il était passé à Flag : le siège de la scientologie (information communiquée par une source fiable).
  • Les enfants faisaient le ménage et avaient appris à faire passer une douleur en appliquant l’assist par le toucher, quand aux enseignants, il n’étaient pas diplômés. (à lire ici).
  • La société gérant l’institut a été condamnée par le tribunal civil de grande instance de Créteil à  libérer les lieux, à la demande du propriétaire.Cette décision rendue publique en février dernier, s’est donc appliquée dès la fin de l’année scolaire. A l’origine de cette affaire : des irrégularités constatées dans la cession du bail. (à lire ici).
  • L’Eglise de scientologie à été mise en examen pour complicité de tromperie, pratiques commerciales illicites et recel d’abus de biens sociaux. (à lire ici).

Une fois l’Institut Aubert fermé, les activités continuaient pendant quelques mois au domicile d’Arlette Sanguinetti en banlieue parisienne. (information donnée par une source fiable).

4. Legendre Patrimoine :

Nous avons déjà établi par le passé les liens entre Legendre Patrimoine et la scientologie (C’est à lire ici, ici, , ici, à cette adresse ou encore ici.).

Qui retrouvons-nous au poste de président et directeur financier ? Le mari d’Arlette : Louis Sanguinetti :

Extrait de l’organigramme de Legendre Patrimoine :

Extrait d’un rapport de stage concernant Legendre Patrimoine :

Enfin, il n’y a pas que l’Ecole de l’Eveil qui affirmait à tord être agréée, il faut croire que c’est la mode : Legendre Patrimoine a fait plus fort en affirmant être agréé par la Préfecture de Police de Paris, rien que ça ! (à lire ici) :

Extrait de l’avis du Jury de Déontologie Publicitaire.

A ce propos, Louis Sanguinetti avait été convoqué par les services de police concernant l’agrément n’existant pas, une source nous a communiqué la lettre de la Préfecture de Police de Paris, elle est à consulter ici.

Finalement pour Legendre Patrimoine, cela ne s’est pas bien terminé, l’AMF a lourdement santionné Legendre Patrimoine mais également, à titre personnel Louis Sanguinetti  : sanction pécuniaire de 30 000 € et une sanction disciplinaire d’interdiction d’exercer l’activité de conseiller en investissements financiers pendant une durée de trois ans. Le conseil d’état à confirmé cette sanction (le tout est à lire ici).

5. Magnificia :

Et Magnificia dans tout cela alors ?

Comme déjà mentionné, je vous invite à consulter l’article exposant les nombreux liens liens entre Legendre Patrimoine et Magnificia.

Le lien Magnificia -> Legendre Patrimoine s’établit quand à lui par l’achat du nom de domaine legendre-patrimoine.com par la société Magnificia (à lire ici dans la seconde moitié de l’article).

Concernant Magnificia, la structure chargée de l’achat des biens immobilliers et de la gestion des sites d’exploitation est SFP 2 (à lire ici).

Et qui retrouvons-nous dans les statuts de la société SFP2 à sa création ? (à lire ici)

Louis Sanguinetti !

Nous retrouvons également dans ces statuts Samuel Fresco : le gendre de Louis Sanguinetti qui était également en charge du site internet de Legendre Patrimoine (voir en bas à gauche de l’organigramme).

Quand à sa fille Gaëlle, elle s’occupait au début de la société de la communication numérique en gérant entres-autres le blog et le compte instagram de Magnificia (à lire ici).

Conclusion : Au cours des deux dernières décennies, nous retrouvons très régulièrement une personne du couple Sanguinetti dans les principales affaires judiciaires ou médiatiques liées aux structures ayant les liens avec la scientologie.

Si nous devons conclure par un bref schéma des liens, le voici :

 


Remerciements : Cet article n’aurait sans doute pas pu voir le jour sans nos sources humaines, cet article leur est dédié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *