Quand Jean-Michel Blanquer fricote… avec Sens Commun & SOS Education (+bonus)

Edit 3/04/2019 : Suite à une demande, cet article fait l’objet d’une mise au point complémentaire à lire ici.


 

Depuis quelques jours, un nouveau gouvernement s’est formé suite à l’élection d’Emmanuel Macron.

Le nouveau ministre de l’éducation se nomme Jean-Michel Blanquer.

Comme l’a très bien repéré le journaliste Thomas Messias, il s’avère que Jean-Michel Blanquer fricote donc avec Sens Commun à la rentrée 2015 :

Screen Thomas Messias.

Voici l’idée de cette manifestation :

Si vous avez un doute sur l’authenticité du screen, vous pouvez toujours vérifier le screen intégral de la page disponible ici, l’URL y est mentionnée.

Je pense qu’il n’est pas nécessaire de décrire Sens Commun, sa composition, ses liaisons ou ses idées.

Ce n’est pas tout !

Les Inrocks titre “En cachette, la sulfureuse association SOS Education efface tous ses liens avec le nouveau ministre de l’Education nationale” et indique que SOS éducation est une “sulfureuse association anti-avortement et proche de l’extrême-droite“, et selon Le Télégramme, une interview du ministre disparaît d’Internet ! Rien que ça !

Sauf que rien ne disparaît d’internet…

Voici l’interview du nouveau ministre de l’éducation à SOS Education :

One thought on “Quand Jean-Michel Blanquer fricote… avec Sens Commun & SOS Education (+bonus)

  1. Bonsoir cher Benjaltf,
    Votre article de blog est sorti sur le groupe Facebook Les stylos rouges (collectif d’enseignants soucieux du projets de loi pour une école de la confiance de M. Blanquer, et porteur d’autres revendications). Enseignante moi même, je me permets de vous contacter pour en savoir davantage sur la source de votre screen, disparu depuis pour une internaute lambda comme moi.
    Nous voudrions éventuellement relayer cet article (sachant que celui ci est introuvable, sauf par vous). Dans quelle mesure pensez vous que nous pourrions légitimer cette interview, celle ci ayant disparue? Sil s’agit de hacking, je vois mal comment men servir publiquement dans ce contexte là. Y aurait t il un autre moyen de votre connaissance?
    Il s’agit la dun sujet qui nous préoccupe (davantage que le fait d’être une interview de Sos education), car dans cette interview est clairement annoncé par le ministre actuel le projet de démentellement du service public de l’éducation en France, soit sa privatisation (jamais avouee en ces termes ).
    Et cela nous aiderait je pense, dans notre combat des idées (Blanquer nous dénonçant publiquement de colporteurs de “fake news”).

    Merci d’avance de votre lecture attentive, et de votre réponse éventuelle.

    Une enseignante inquiète.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *