Legendre Patrimoine dans le rapport de TRACFIN ?

Le Jeudi 21 Janvier 2016, Le Parisien publiait une double-page sur les activités -pour le moins étranges- de Legendre Patrimoine.

Dès 2013, mais surtout durant l’été 2014, les liens entre la scientologie (organisation a caractère sectaire) et ladite société avaient été dévoilés sur les internets.

En page 2, on apprend qu’une enquête préliminaire a été ouverte suite -entres autres- aux signalements de l’AMF (l’Autorité des Marchés Financiers) et de Tracfin.

C’est de ce dernier item qu’il va être question dans ce billet de blog.

Dans le rapport “TENDANCES ET ANALYSE DES RISQUES DE BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DE FINANCEMENT DU TERRORISME EN 2015” de Tracfin, un passage est assez surprenant, il se situe à la page 29 :

  • Peu avant ce cas, le paragraphe d’introduction mentionne le Ponzi, tout comme l’article du Parisien en date du 21 Janvier 2016.
  • Legendre Patrimoine agissait énormément sur internet, quitte à se faire tapper sur les doigts par deux fois par le JDP pour non respect de la réglementation concernant la publicité, c’est à lire ici mais aussi ici.
  • Legendre Patrimoine proposait des produits d’investissements défiscalisés, d’ailleurs la défiscalisation était même l’activité principale de cette société lors de son lancement en 2005.

Il y a d’ailleurs cette image de Robert Fresco (Directeur & fondateur de Legendre Patrimoine en 2005) :

 

  • Legendre Patrimoine proposait des centrales photovoltaiques dans les îles mais également dans la Drôme.
  • Enfin, pour conclure, tout cela était éligible au “Giradrin Industriel” comme en atteste ce screen d’une version datant de 2011 du site de Legendre Patrimoine  :

Les similitudes sont assez frappantes donc.

Quand à “l’individu déjà connu des services judiciaires pour escroquerie en bande organisée”, s’agit-il de Didier M. ?

  • Didier M. (son nom avait déjà été publié 351 fois concernant Legendre Patrimoine & la scientologie) est un membre important de la scientologie.
  • Il a d’ailleurs été condamné définitivement (cour d’appel & cassation, le pourvoi à la CEDH a été refusé) pour “escroquerie en bande organisée” concernant son activité de vendeur de livres & services pour ladite organisation.
  • Il était employé à Legendre Patrimoine comme conseiller, et, à disparu mystérieusement du site internet de ladite société dès les liens entre la scientologie & Legendre Patrimoine ont étés exposés sur internet…

A moins que la personne mentionnée ne soit une membre ou le dirigeant de FEF (France Energie Finance)…

Le rapport en question est également téléchargeable ici.

 

Téléchargez le fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *