Quand Jean-Paul Ney s’attaque au groupe de rap PNL

Avant propos :

Pour ceux/celles qui ne connaissent pas PNL, c’est ça :


Alors que je rentrais chez moi hier soir, je suis tombé sur ces deux tweets de Jipoune :

Alors déjà avant toute chose, renseigne-toi sur la signification de l’acronyme PNL.

Ensuite, au lieu de fouiller dans un fichier de la police (et à se retrouver encore une fois devant le tribunal pour recel), Jipoune ne sait pas qu’une simple recherche Google aurait suffit à connaître le motif sous-entendu par le groupe de rap.

En effet, dans la longue “interview” (PNL s’est toujours refusé à être interviewé) disponible en ligne sur le magasine US The Fader il y est écrit ceci :

Ensuite, dans les paroles de PNL (disponible sur Genius), il est régulièrement fait allusion de manière directe ou non au trafic de stupéfiants.

Ensuite, à défaut de fouiller dans le TAJ des PNL (et de faire une recherche sur Google), Jipoune semble oublier un peu son défaut d’exemplarité concernant la police mais également la justice (condamné entres-autres pour menaces de mort réitérées), bon, pour cela je vous laisse chercher sur internet.

Pour information, il déjà arrivé une histoire similaire au rappeur Booba au Canada en 2013, c’est à lire ici, ici ou encore ici, il semble très compliqué d’entrer aux USA et au Canada avec une mention comme drogue/tentative d’homicide sur son casier judiciaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *