Quand la secte scientologie distribue le chemin du bonheur dans Paris…

Le Chemin du Bonheur (The Way To Happiness en Anglais) est une association-écran à la secte scientologie, une petite recherche sur Google vous permettra de le voir très rapidement :

Après avoir diffusé massivement leurs livrets de chemin du bonheur à St Denis mais également pendant l’euro de football qui s’est déroulé l’été dernier (via leur association écran “non à la drogue”) la secte scientologie continue l’opération de dissémitation de propagande sectaire en s’installant tranquillou Place de la bataille de Stallingrad le Samedi 23 Septembre dernier.

Voilà qu’ils se sont mis à privatiser plus de cent-cinquante mètres carrés d’espace public afin de diffuser leur livrets.

Afin de pouvoir financer cela, la scientologie a levé plus de 7400 euros via une campagne Ulule :

L’équipe de rédaction serait curieuse de savoir si -entres-autres- la SACEM a bien touchée les 90 euros prévus.

Visiblement, le maire du 19e n’a pas trop aimé cette privatisation, comme il l’a fait savoir dans un communiqué :

Et Le Parisien en a fait un article : Paris : le flash mob des scientologues fait tousser le maire du XIXe :

Paris : le flash mob des scientologues fait tousser le maire du XIXe

La manifestation déclarée est prévue samedi après-midi sur la place de la Bataille-de-Stalingrad (XIXe). «Son caractère prosélyte (me) paraît difficilement contestable», estime François Dagnaud.

«L’Eglise de scientologie avance masquée» s’alarme le maire (PS) du XIXe François Dagnaud. La manifestation de la fondation internationale du Chemin du bonheur, une émanation de l’Eglise de scientologie, prévue samedi après-midi sur la place de la Bataille-de-Stalingrad (XIXe), a beau avoir été déclarée à la préfecture de police, elle n’est pas du goût de l’élu qui a fait part de son mécontentement dans un communiqué.

« Je prends la liberté de rendre publique mon opposition catégorique à cette initiative dont le caractère prosélyte paraît difficilement contestable » souligne François Dagnaud, qui précise que la mairie du XIXe n’a délivré aucune autorisation pour ce « rassemblement statique ». La fondation annonce la tenue d’un flash mob et d’une exposition sur un espace de 150 m2 de la place Stalingrad dans le cadre d’une campagne baptisée « Paix et Tolérance ».

Un «faux-nez» de l’Eglise de scientologie 

Toujours selon l’élu, « personne ne peut raisonnablement douter que le Chemin du bonheur est un ’faux-nez’de l’Eglise de scientologie française, dont le caractère sectaire a été plusieurs fois démontré, jusqu’à une condamnation, en 2013, pour escroquerie en bande organisée ». Craignant un « trouble à l’ordre public », il demande à la préfecture de police de « réinterroger la sincérité de cette déclaration de manifestation revendicative ».

Sur son site Internet, la fondation, basée en Californie, explique que sa mission est de coordonner la distribution mondiale du livret « Le Chemin du bonheur », écrit en 1981 par L. Ron Hubbard, fondateur de l’église de scientologie. « À ce jour, 87 millions de livrets ont été distribués en 97 langues et dans 174 pays » écrit la fondation.

leparisien.fr

Cela n’a pas empêché cette manifestation d’avoir lieu.

Le livret en question :

Quelques mises en situation du Chemin du Bonheur :

Afin de passer de la théorie à la pratique, rien de mieux qu’une petite mise en situation afin de schématiser les propos du livret :

Comment faire plus en moins de temps, travailler deux fois plus vite en faisant deux fois moins d’efforts :

 

Conclusion : Faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais.

 

Quelques photos :

 

 

L’équipe de rédaction vous propose une petite analyse du stand “Espace partenaire” :

Il est 15H13 quand cette photo a été prise (soit à peu près à la mi-période de la manifestation) :

Selon la page de financement Ulule la partie concernant la réception des commerçants est budgetée à hauteur de 50 €, et les frais de réception à hauteur de 250 € :

Ah, et si la page serait ammenée à disparaître, on en a fait une sauvegarde ici sur Archive.org.

Comme vous pouvez le remarquer, nous pouvons observer deux maigres grappes de raisin, cinq bouteilles, 9 sachets de thé de marque Lipton et quelques packs d’eau posés à même le sol à 1€20 l’unité, et comme vous pouvez le remarquer sur cette page, il s’agit de l’eau ayant le prix au litre le plus bas (13 centimes d’euros) :

L’ensemble parraît très bas par rapport au budget prévu de 50 € et encore plus éloigné des 300 euros (réception des commerçants + frais de réception).

Vu que visiblement la totalité du budget prévu n’a pas été dépensé, qu’a fait le Chemin du Bonheur (la scientologie) de cet argent ?

   

Une personne en civil était présente et semblait très bien connaître les protagonnistes en t-shirts bleu, serait-il un membre de l’OSA ? (le service de renseignement de la secte scientologie).

S’agit-il d’un membre de l’OSA ?

 

La scientologie prennait tellement de place avec leurs livrets que les témoins de Jéhovah sont partis :

Place Stallingrad, une secte peut en cacher une autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *