Rapport d’Activité 2018-2019 de la Fédération Pédagogie Steiner-Waldorf en France

Nous publions à présent le rapport d’activité 2018-2019 de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France.

Ce document est révélateur de nombreux éléments qui doivent alerter les citoyens et être portés à la connaissance de la presse :

  • En premier lieu, on découvre dans ce document à quel point cette organisation, fortement soupçonnée de dérives sectaires, possède malgré tout ses entrées aux Sénat et à l’Assemblée Nationale, au point de tenter de faire modifier des lois ou obtenir des dérogations.On comprend que c’est également le cas pour les instances européennes. Visiblement, malgré le travail d’information qui a été effectué ces dernières années concernant les écoles Steiner-Waldorf et l’Anthroposophie, par les lanceurs d’alerte, la presse et la Miviludes, de nombreux élus continuent d’ignorer la réalité de cette dérive sectaire et accordent des audiences officielles à ses représentants, voire des dérogations, au mépris des victimes.

 

  • En second lieu, nous découvrons comment la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France a su habilement profiter du dispositif du Service Civique pour bénéficier d’une main d’oeuvre jeune et gratuite venant renforcer ses structures, ce qui est un véritable scandale. Le Service Civique n’a pas été conçu pour fournir des travailleurs gratuits à des organisations soupçonnées de dérives sectaires ! Sans oublier qu’il s’agit de jeunes gens qui sont ainsi envoyés dans des structures ayant les moyens et le savoir-faire pour les endoctriner. Cette utilisation abusive d’un dispositif d’État devrait être dénoncé publiquement et cesser.

Ce document est également extrêmement révélateur dans la manière dont il évoque les événements survenus autour des écoles Steiner-Waldorf au Royaume Uni.

Alors que des enquêtes sérieuses emanant des autorités officielles anglaises ont révélés des manquements si graves qu’il a été décidé de fermer un grand nombre d’écoles, tout ce que trouve à dire la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France à ce sujet est que les écoles Steiner-Waldorf en Angleterre sont “en grande difficulté”.

C’est dire à quel point cet organisme et ses dirigeants sont totalement incapables de tirer les vraies leçons d’une pareille crise, ni de s’interroger honnêtement sur les dysfonctionnements structurels des écoles Steiner-Waldorf et d’envisager quelques réformes que ce soit, malgré les périls encourus par les enfants.

En outre, toujours dans le même état d’esprit, on voit bien à la lecture de ce document que toute l’énergie de cette Fédération est mise actuellement sur la communication, sur la manière de “faire connaître” la pédagogie Steiner-Waldorf.

Il ne s’agit à aucun moment pour elle d’évoquer les problèmes, même en interne, ni de les traiter. Pourtant ceux-ci sont nombreux, à commencer par les abus et l’omerta sur les agressions sexuelles, révélés par exemple par l’enquête de Margaux Duquesne, qui n’est même pas mentionnée, alors que le rapport concerne l’année de sa parution.

Enfin, on notera avec quel cynisme et quel froideur la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France évoque le procès intenté à Grégoire Perra suite à sa conférence au GEMMPI.

Qu’une organisation aussi puissante mobilise ses moyens et sollicite un avocat aussi renommé que Maître Gregory Thuan dit Dieudonné, qui défend par ailleurs de nombreuses autres dérives sectaires, en dit long sur la nécessité pour elle de faire taire à tout prix une voix qui commençait à mettre en lumière ses turpitudes et les dangers inhérents à cette pédagogie.

Le document :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *