#34c3 Jour 4 : Quelques images

Quatrième et dernier jour au 34c3 à Leipzig, première conférence sur la recherche et le suivi des capacités de surveillance du gouvernement italien au moyen d’outils de transparence en utilisant la disponibilité des ensembles de données sur les marchés publics, requis par les lois anti-corruption, pour découvrir les capacités de surveillance du gouvernement en Italie.

Italy’s surveillance toolbox : Quelques images :

Ça cause en salle Dijkstra. :

Point Catcher at :

Seconde conférence sur Briar “Resilient P2P Messaging for Everyone” : une nouvelle messagerie chiffrée sur smartphone en peer-to-peer :

Briar est une application de messagerie peer-to-peer qui résiste à la censure et fonctionne même sans accès à Internet. L’application chiffre toutes les données de bout en bout et masque également les métadonnées en utilisant les services d’oignon de Tor.

Dans le monde entier, la communication est de plus en plus surveillée et restreinte. Si la communication ne peut pas être écoutée, elle est souvent complètement bloquée.

Nous devons développer des outils plus résilients face à ces menaces. La communication et l’expression doivent être libres. La censure ne devrait pas être possible. Même si Internet était totalement bloqué (CF en Iran ces dernires heures), les gens devraient être capables de communiquer.

Quelques images :

Troisième conférence sur un référendum à propos de la surveillance aux Pays-Bas :

Les agences de renseignement néérlandaises seront bientôt autorisées à analyser massivement les données de masse de civils, en interceptant le trafic internet et en accédant en temps réel à toutes sortes de bases de données.

“Fuck Dutch mass-surveillance : let’s have a referendum ! Forcing the Netherlands to publicly debate privacy and the intelligence agencies”.

Quelques images :

Enfin, dernière conférence sur l’internet à Cuba :

L’accès à Internet à Cuba est notoirement restrictif. ETECSA, le FAI géré par le gouvernement, offre 60 hotspots sans fil dans les parcs et les hôtels, permettant aux étrangers et aux citoyens de “visiter” Internet pour seulement 1 $ de l’heure, c’est ce que la plupart des touristes connaissent d’Internet à Cuba.
Dans cet exposé, nous examinerons de plus près la vie des hackers cubains et nous visiterons un ensemble dynamique de réseaux communautaires que les touristes ordinaires ne voient jamais. L’histoire qui émerge est une vision inspirante de ce que les communautés peuvent (et ne peuvent pas) accomplir face à l’adversité.

Quelques images :

Pour conclure, quelques images du dernier jour au 34c3 :


#34c3 Jour 3 : Quelques images

Pour cette troisième journée au 34c3 à Leipzig, la première conférence de 11H30 portait sur la taxation des grands groupes de l’internet (dont les GAFAM), et en particulier sur les procédés d’évasion fiscale dont ils sont les spécialistes.

Il s’agit d’une belle plongée dans le monde merveilleux des affaires (koukou Elise Lucet).

Quelques images :

Seconde conférence, sur les DRM : Ces menottes numériques ou matérielles qui brident les utilisateurs dans l’utilisation de leurs biens ou services.

Ce qu’on perd avec les DRM ? L’accessibilité, par exemple la possibilité de modifier pour en faire quelque chose de mieux.

Les DRM restreignent l’utilisation des produits par l’utilisateur alors que c’est ce dernier qui paye le produit restreint…

Comment sortir du monde des DRM au quotidien ?

Quelques images :

Troisième et dernière conférence de la journée sur Wireguard : un paquet VPN qui est promis à un bel avenir.

Quelques images :

Pour conclure, quelques images du 34c3 :


#34c3 Jour 2 : Quelques images

Ce billet contient beaucoup de photos, il peut être long à charger.

Pour cette seconde journée au 34c3 à Leipzig, la première conférence de 11H30 portait sur l’interception concernant les mobiles : “Mobile Data Interception from the Interconnection Link” et était présentée par Silke Holtmanns.

Quelques images :

Seconde conférence de la journée : “Spy vs. Spy: A Modern Study Of Microphone Bugs Operation And Detection” : En 2015, l’artiste Ai Weiwei a été mis sous écoute chez lui, vraisemblablement par des acteurs gouvernementaux. Cette situation nous a sensibilisés au manque de recherche dans notre communauté concernant l’utilisation et la détection des microphones d’espionnage. Notre plus grande préoccupation était que la plupart des connaissances provenaient de films de fiction.

Quelques images :

Troisième conférence de la journée : “Internet of Fails” : consacré aux objets connectés et à leur absence de sécurité.

Une seule image :

Enfin, dernière conférence de la journée : “The Snowden Refugees under Surveillance in Hong Kong” à propos de la situation des réfugiés qui ont aidé Snowden.

En effet, depuis l’an passé, ils ont été systématiquement ciblés et persécutés par le gouvernement de Hong Kong sur la base de cet avis politique.

Edward Snowden est apparu en direct depuis Moscow :

Quelques photos :

Quelques images du CCC la nuit :

 


#34c3 Jour 1 : Quelques images

Petit retour en images sur cette première journée du 34c3 qui se déroule à Leipzig.

En coulisses, le staff prépare les T-shirts et hoodies, ils seront disponibles demain dès 14 heures :

Première conférence de la journée : #WTFrance présentée par Agnès et Okhin de la Quadrature du Net.

Cette conférence aborde les problèmatiques du chiffrement en France, au niveau de l’évolution et des récentes lois liberticides :

Evolution des différentes lois liberticides au fil des années :

Petit best-of des citations d’hommes politiques sur le chiffrement et/ou internet :

Petite conclusion via des propositions de solutions :

Petit tour par le village associatif et le stand de TOR :

Puis petite conférence sur la situation d’internet et des réseaux de communication en Iran présentée par Mahsa Alimardani :