Scientologie : Frédéric Grossmann (OSA/CCDH) a-t’il parjuré devant le Sénat en 2013 ?

Selon le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, le parjure peut-être définie de la manière suivante :

Faux serment, violation de serment; faux témoignage devant les tribunaux.
Subst. Personne qui fait un faux serment, ou qui viole son serment.

Concernant le parjure devant le Sénat, il s’agit d’un délit (lien vers LegiFrance).

Nous allons donc nous attarder quelques minutes sur l’audition de Mylène Escudier et Frédéric Grossmann devant le Sénat, le mardi 26 Février 2013.

Le texte de l’audition peut-être lu sur le site du Sénat à l’adresse suivante.

La vidéo d’audition devant le Sénat :

Cette même vidéo peut-être téléchargée ou visionnée directement sur le blog à l’adresse suivante.

Les faits :

  • Premier mensonge (à partir de 9 minutes 30) :

Il n’y a pas de rapport en termes de hiérarchie, l’association est totalement indépendante.

Dans un premier temps, il est fort surprenant que les deux structures : La Scientologie et le CCDH soient dans la même rue (Rue Jules César, Paris 12e), à quelques mètres d’écart, comme le montre cette capture de Google Street view prise en Mai 2018 :

Il est très courant de voir Mylène Escudier (entres-autres) faire le trajet entre la scientologie et le CCDH (voir mon article avec deux photos datant de Mars 2015), par conséquent, la scientologie et le CCDH se fournissent un appui pratique, technique ou logistique.

Enfin, comme précisé ensuite, le livre de Jenna Miscavidge Hill fait mention du CCDH comme un structure directement liée à la scientologie (ou également cet article par exemple), le CCDH a été créé et est actuellement géré par des membres importants de la scientologie.

Pour conclure, l’association (le CCDH) n’est pas totalement indépendante.

  • Second mensonge (à partir de 10 minutes 45) :

(Frédéric Grossmann répondant une question du rapporteur concernant son appartenance à la Scientologie) : Ecoutez, je ne suis pas sûr que l’on soit obligé de répondre sur notre conviction religieuse…

Dans un premier temps, Frédéric Grossmann a juré de dire la vérité, par conséquent il doit répondre à cette question.

En second lieu, il est membre de la scientologie, et afin d’être très précis, il en était à cette période le DSA : le directeur des affaires spéciales (Special Affairs) : le directeur de l’OSA.

  • Troisième mensonge (qui est une omission) à partir de 22 minutes 54 : Est-ce que vous travaillez en lien avec la CAP LC ?

Non (rires).

Cette fois-ci, c’est un peu plus subtil, comme indiqué dans cet article, Mylène Escudier est bien membre de l’OSA (et par conséquent de la scientologie).

Lire à ce sujet cet article ainsi que celui-ci qui démontrent les liens entre la CAP LC, Non à la drogue, la scientologie et sa structure OSA.

Ces deux personnes (Escudier et Grossmann) n’ont pas de lien direct avec la CAP LC mais leurs compagnons (Thierry Valle entres-autres) et leur structure (l’OSA) en ont une.

Ayant juré de dire la vérité, Mylène Escudier et Frédéric Grossmann auraient dû préciser cela, il s’agit donc d’un parjure par omission.

Je n’ai séléctionné que trois passages, j’aurais également pu parler *du millier de membres du CCDH* alors qu’ils arrivent à réunir uniquement qu’une dizaine de leurs membres (au maximum) lors de leurs manifestations à vélo (à voir ici, ici ou ).

 

Conclusion : Frédéric Grossmann a-t’il parjuré devant le Sénat en 2013 ?


Repost : Non à la drogue, La scientologie… et la CAPLC/OSA !

Cet article est le repost d’un topic que j’avais posté en Juin 2016 sur le forum WhyWeProtest à l’adresse suivante.
Etant toujours d’actualité, il me semble fort utile de le reposter ici.


Vous avez aimé mon thread La scientologie, l’OSA, la CAPLC et Thierry Valle ?

Vous aimerez ce thread !

Au détour d’un tweet anodin : https://twitter.com/nonaladroguefra/status/741969895835992064 je me mis à regarder de plus près.

Tweet en question :

Déjà, le compte *Non à la drogue* poste une info sur la scientologie, bon, why not, ça permet d’affirmer le fait que Non à la drogue = scientologie, ni plus, ni moins.

Ensuite, c’est le compte twitter de Non à la drogue FRANCE (@non à la drogue fra) qui poste l’info, alors qu’il s’agit d’une décision belge diffusée sur le site de la scientologie de Belgique.

Vous arrivez à me suivre ?

On continue !

En cliquant sur le lien (site de la scientologie de Belgique), je télécharge le PDF :

Et là, en regardant les méta-données du fichier en question…

TADAAAAAAAAA !!!!!

On sait que l’OSA est (entres-autres) le service de communication (et de renseignement) de la secte scientologie, mais là, il s’agit du poste de la CAP LC, alors que c’est OSA qui l’a établi.

Par conséquent, on peut affirmer que :

CAP LC = OSA (France).
Non à la drogue = Scientologie.
La communication Scientologie Beglique/France = OSA France

La boucle est bouclée, CQFD.


REPOST : La scientologie, l’OSA, la CAPLC et Thierry Valle

Cet article est le repost d’un topic que j’avais posté en Décembre 2015 sur le forum WhyWeProtest à l’adresse suivante.
Etant toujours d’actualité, il me semble fort utile de le reposter ici


Petit thread assez intéressant.

Ce n’est pas une surprise, la CAP LC (Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience) en plus d’être le lobby des organisations sectaires est très liée à la scientologie, comme le montre ces quelques screens, on peut même se demander si ces mêmes personnes sont dans les mêmes bureaux :

Même Rael se met à sucer la scientologie.

Partage des mêmes URL, les heures sont très proches, on peut-être en mesure de se poser des questions.

Par ailleurs, depuis de nombreuses années, on cherchait à mettre un nom sur cet individu, ici avec Françoise Morel (Ex-*Assistante* de Danièle Gougoune : https://whois.domaintools.com/danielegounord.com) :

On peut considérer Françoise Morel comme faisant partie de l’Etat-Major scientologue :

http://scientologuescontreladiscrimination.com/mentions-legales/
http://website.informer.com/Francoi…DE SCIENTOLOGIE D’ILE DE FRANCE (ASESIF).html
– Présidente du CCDH France en 2009.

On savait qu’il était très souvent visible Rue Jules César, qu’il était sans doute OSA et qu’on l’avait observé en compagnie du taré Christian Cotten à la terrasse d’un café.

Se faire une idée de Christian Cotten :

Partie 1 :

Partie 2 :

Grâce au travail de recoupements, on sait aujourd’hui que cette personne se nomme Thierry Valle, et est président de la CAP LC

Thierry Valle, président de la CAP LC :

 

Pour conclure : Combo Scientologie/OSA/CAP LC.