Quand le faux-nez de la scientologie (le CCDH) s’installe au centre de Paris

Avant de lire, si vous ne connaissez pas le CCDH, je vous conseille la lecture des deux billets de blog suivants :

Niort : Des membres de la Scientologie prétendent aider les patients
Scientologie : Frédéric Grossmann (OSA/CCDH) a-t’il parjuré devant le Sénat en 2013 ?


Au début de ce mois de Mars, le CCDH s’est installé durant la première quinzaine en plein centre de Paris afin de diffuser sa propagande auprès du plus grand nombre de personnes.

En effet, cette association écran à la secte scientologie avaient loués quelques mètres carrés situées au 5 rue du Cloitre St Merri afin d’y présenter leur exposition :

Au passage, remarquons que la scientologie ne cache plus ses liens avec le CCDH, comme l’affirme le site de la scientologie en France à cette adresse (lien archive.is) ou parmi les multiples articles disponibles sur le même site (lien archive.is).

Visiblement en manque d’argent, il semblerait que ce soit la section hongroise qui se soit chargée de la logistique (paye ton impact carbone sur la planète) :

Enfin, pour l’organisation et la présentation, elle était assurée par Mylène Escudier (lire cet article ainsi que celui-ci) n’hésitant pas à retirer les cartons d’informations placés par un opposant à la scientologie.

Voici le genre de propagande qu’ils distribuent :

Un grand merci à nos sources pour ces informations et ces images.


Scientologie : Frédéric Grossmann (OSA/CCDH) a-t’il parjuré devant le Sénat en 2013 ?

Selon le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, le parjure peut-être définie de la manière suivante :

Faux serment, violation de serment; faux témoignage devant les tribunaux.
Subst. Personne qui fait un faux serment, ou qui viole son serment.

Concernant le parjure devant le Sénat, il s’agit d’un délit (lien vers LegiFrance).

Nous allons donc nous attarder quelques minutes sur l’audition de Mylène Escudier et Frédéric Grossmann devant le Sénat, le mardi 26 Février 2013.

Le texte de l’audition peut-être lu sur le site du Sénat à l’adresse suivante.

La vidéo d’audition devant le Sénat :

Cette même vidéo peut-être téléchargée ou visionnée directement sur le blog à l’adresse suivante.

Les faits :

  • Premier mensonge (à partir de 9 minutes 30) :

Il n’y a pas de rapport en termes de hiérarchie, l’association est totalement indépendante.

Dans un premier temps, il est fort surprenant que les deux structures : La Scientologie et le CCDH soient dans la même rue (Rue Jules César, Paris 12e), à quelques mètres d’écart, comme le montre cette capture de Google Street view prise en Mai 2018 :

Il est très courant de voir Mylène Escudier (entres-autres) faire le trajet entre la scientologie et le CCDH (voir mon article avec deux photos datant de Mars 2015), par conséquent, la scientologie et le CCDH se fournissent un appui pratique, technique ou logistique.

Enfin, comme précisé ensuite, le livre de Jenna Miscavidge Hill fait mention du CCDH comme un structure directement liée à la scientologie (ou également cet article par exemple), le CCDH a été créé et est actuellement géré par des membres importants de la scientologie.

Pour conclure, l’association (le CCDH) n’est pas totalement indépendante.

  • Second mensonge (à partir de 10 minutes 45) :

(Frédéric Grossmann répondant une question du rapporteur concernant son appartenance à la Scientologie) : Ecoutez, je ne suis pas sûr que l’on soit obligé de répondre sur notre conviction religieuse…

Dans un premier temps, Frédéric Grossmann a juré de dire la vérité, par conséquent il doit répondre à cette question.

En second lieu, il est membre de la scientologie, et afin d’être très précis, il en était à cette période le DSA : le directeur des affaires spéciales (Special Affairs) : le directeur de l’OSA.

  • Troisième mensonge (qui est une omission) à partir de 22 minutes 54 : Est-ce que vous travaillez en lien avec la CAP LC ?

Non (rires).

Cette fois-ci, c’est un peu plus subtil, comme indiqué dans cet article, Mylène Escudier est bien membre de l’OSA (et par conséquent de la scientologie).

Lire à ce sujet cet article ainsi que celui-ci qui démontrent les liens entre la CAP LC, Non à la drogue, la scientologie et sa structure OSA.

Ces deux personnes (Escudier et Grossmann) n’ont pas de lien direct avec la CAP LC mais leurs compagnons (Thierry Valle entres-autres) et leur structure (l’OSA) en ont une.

Ayant juré de dire la vérité, Mylène Escudier et Frédéric Grossmann auraient dû préciser cela, il s’agit donc d’un parjure par omission.

Je n’ai séléctionné que trois passages, j’aurais également pu parler *du millier de membres du CCDH* alors qu’ils arrivent à réunir uniquement qu’une dizaine de leurs membres (au maximum) lors de leurs manifestations à vélo (à voir ici, ici ou ).

 

Conclusion : Frédéric Grossmann a-t’il parjuré devant le Sénat en 2013 ?


Niort : Des membres de la Scientologie prétendent aider les patients

Courrier de l’Ouest : Niort : Des membres de la Scientologie prétendent aider les patients.

Pendant 45 minutes, les membres de la CCDH ont scandé leurs slogans contre les « mauvais traîtements » en psychiatrie.Photo CO – Benoit FELACE.

Ils avancent toujours masqués mais se font repérer à tous les coups. Après Cholet lundi, ils étaient à Niort mercredi.

Mercredi, sept membres de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH) ont manifesté à l’entrée de l’hôpital de Niort pour dénoncer les « mauvais traitements » et « les pratiques inhumaines et dégradantes » dans les services de psychiatrie.

« On demande à ce que les droits des patients internés soient respectés. Or, ils sont trop souvent bafoués, ce qui est inadmissible », tempête Coralie Gamet, porte-parole de l’association.

La cause semble noble mais sous son nom prometteur, la CCDH cache en réalité une association créée et soutenue par l’Église de scientologie, considérée comme une secte par les autorités françaises.

Elodie Couaillier, directrice générale adjointe de l’hôpital, évacue toutes les accusations de la CCDH. « Il faut sortir de l’image d’Épinal de Vol au-dessus d’un nid de coucou. Tout au long de l’année, nous mettons en place des dispositifs d’accompagnement à travers le chant, la peinture On veut changer l’image de la santé mentale, qui peut faire un peu peur. »

Courrier de l’Ouest : Niort : Des membres de la Scientologie prétendent aider les patients.