Quand le conspi-zinzin Christian Cotten -proche des organisations sectaires- tente de détourner le mouvement initié par les anciens enfants placés

Publié par Avocat-Vinaigrette le 9 Avril 2019.


Paris, 12 Mars 2019, Bourse du Travail,

Après le scandale révélé par le reportage de France 3 sur la condition des enfants pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance (lien YouTube ici) une enquête à été ouverte par le parquet de Bordeaux, mais aussi, en Île-de-France, un collectif d’anciens enfants placés s’est constitué dans le but de faire enfin évoluer la situation.

Leur premier événement a eu lieu le 12 Mars 2019 à la Bourse du Travail à Paris, la thématique de ce premier rendez-vous était axé sur “La Rue à 18 Ans” : quotidien malheureusement trop fréquent des jeunes sortant de l’Aide Sociale à l’Enfance.

Témoignage d’anciens placés, échanges avec les élus et professionnels se sont succédé tout au long de la soirée, régulièrement interrompu par la pollution générée par un groupe d’individus aux propos et à l’attitude outrancière allant jusqu’à imaginer des complots délirants.

Certains d’entre-eux avançant que les jeunes témoignant ce soir là étaient en réalité payés par l’ASE, d’autres affirmant que l’ASE les avaient conditionnés afin qu’ils servent par la suite ce même service.

Le groupe en question ne réagissait pas à la thématique ou aux échanges, mais réagissaient à des mots sans même prendre l’effort d’écouter les intervenants.

A titre d’exemple : Lorsque la profession des intervenant.es étaient éducateurs/éducateurs spécialisés -ou en lien avec la protection de l’enfance-, ces derniers se mettaient à hurler, à pester et cherchaient quasi-systématiquement parfois au beau milieu des interventions, à monter en tribune, polluant encore plus l’événement qu’ils avaient visiblement l’intention de saboter.

Certains propos étant encore plus délirants : en effet, une femme a demandé à l’une des intervenantes combien de fois l’ASE l’avait forcé à avorter.

Au passage, le sénateur des Hauts-De-Seine Xavier Iacovelli, passablement excédé, a souligné en public ce comportement totalement indigne.

Au milieu de cette meute de gêneurs se tenait un homme bien connu de notre rédaction (dont nous avons déjà parlé de lui dans cet article) mais également de la justice, d’internet et de la MIVILUDES : le dénommé Christian Cotten.

Silicium organique, scientologie, liste anti-sionniste du nauséabond Dieudonné… quelques informations sur Christian Cotten à lire ici, vous pouvez également regarder ces deux vidéos : vidéo 1, vidéo 2. Récemment, Cotten s’est mis à traîner avec Tepa : un membre bien connu de “la dissidence” (en carton) qui a créé patriote. info après avoir escroqué ses anciens potes de MetaTv.

Reprenons notre soirée.

D’anciens enfants de l’ASE ont dû s’interposer afin de canaliser certains de ces gêneurs qui cherchaient à en venir aux mains entre deux bordées d’injures.

Repéré par plusieurs personnes, cet individu au comportement étrange, n’a pas hésité à menacer plusieurs membres de l’organisation de poursuites judiciaires.

Il serait visiblement celui qui aurait mené ce groupe de gêneurs.

Quelques photos :

 

En conclusion, les enfants de l’Aide Sociale à l’Enfance en ont suffisamment bavé comme ça sans avoir besoin de subir l’entrisme d’individus et/ou d’organisations complotistes, sectaires (ou de toute autres charlatans) et de toute évidence, extrêmement mal intentionnées.

MONSIEUR COTTEN, ON VOUS A L’OEIL, RESTEZ LOIN DE NOUS !


Avocat-Vinaigrette (persea americana) est né le 30 Février 1969.
Il est consultant, spécialiste des questions relatives à la protection des mineurs et aux organisations sectaires.