Quatrième partie : Analyse par Shadow Ombre des bulletins internes de la Société Anthroposophique en France

Suite à la diffusion des Bulletins internes de la Société Anthroposophique en France : Partie 1 : 1979-1985, Shadow Ombre a rédigé une petite analyse très pertinente, nous la publions ici.

 


Leaks des Bulletins de la Société Anthroposophique – Année 1980.
Où il est affirmé que l’anthroposophie est un culte.

Janvier 1980 – L’Assemblée Générale de la Société Anthroposophique a lieu… dans une école Waldorf :

Janvier 1980 – Une branche de la Société Anthroposophique initie directement un projet d’école Waldorf :

Avril 1980 – En tant qu’anthroposophe, il “faut faire l’effort de croire au karma et à la réincarnation”. C’est ce qui changera le monde.

Mais bien sûr, l’anthroposophie n’est pas une croyance :

Avril 1980 – Une école Waldorf accueille de nouveau la Société Anthroposophique pour son assemblée générale :

Avril 1980 – Quand les anthroposophes ont peur de passer pour une secte :

Avril 1980 – Le monde, en l’état actuel, a besoin d’anthroposophie. “Ca va de soi” :

Avril 1980 – Demeter est donc une implantation culturelle de l’anthroposophie dans notre société. Au moins, c’est clairement dit par le créateur de la Nef :

Avril 1980 – Les membres de la Société Anthroposophiques sont en mission, le karma les relie, les unie. Ils sont choisis :

Avril 1980 – Steiner c’est l’anthroposophie, et l’anthroposophie c’est Steiner.

Tous ceux qui sont reliés à son oeuvre sont anthroposophes. Un anthroposophe ne pense jamais en dehors de Steiner.

On ne peut-être plus clair.

Avril 1980 – Guy Chaudon, actuel président de la Fédération des écoles Steiner en France donne des cours de pédagogie Waldorf dans un groupe d’une branche… de la Société Anthroposophique :

Avril 1980 – Pour être prof Waldorf, mieux vaut suivre une année d’étude minimum des bases de l’anthroposophie (ici à l’Ecole Perceval).

Faut-il rappeler que Rudolf Steiner déclarait que l’anthroposophie est un occultisme ?

Juin 1980 – Rudolf Steiner connaissait l’être spirituel d’une personne juste en connaissant son nom, sans jamais l’avoir rencontré :

Novembre 1980 – Quand il est expliqué que l’anthroposophie n’est pas au service de la terre mais des dieux, qu’elle est culte, et quand tant qu’anthroposophe, il faut la considérer comme un culte.

Edifiant.

Novembre 1980 – Déjà à cette époque, les symptômes de l’enfant perdu pour les anthroposophes sont, au même plan : la TV, les vaccins, certains jouets :