Fireworld : C’est du marketing madame la juge

Hier avait lieu à Paris devant la 12e chambre, l’audience du créateur de Fireworld.
En effet, peu de temps après la médiatisation de l’affaire, Édouard L. a eu droit à trois gardes à vues au C3N : les cyber-gendarmes.

Trois spectateurs de cette audience décident de rédiger et de publier ce court résumé.


 

Vous vous souvenez sûrement de cette affaire (à lire sur le blog ici et ), une société qui vendait un vulgaire logiciel d’espionnage permettant de surveiller ses proches, connaître l’identité sexuelle de ses enfants, savoir si sa femme a un amant…

Oui, nous parlons bien de Fireworld.

Société créée par un petit Versaillais de 20 ans à peine, Édouard L. qui aura généré plus de 30 000 € de recettes avec ces arguments pour le moins exotiques, répétant tel un perroquet “C’est du marketing.”

Lorsque la juge lui demande la raison de son argumentaire homophobe, ce dernier répond :
“C’est du marketing.”

Du marketing ?! Enfin jeune homme, ce n’est pas sérieux ! En quoi les parents ont besoin de connaître la sexualité de leurs enfants ?

Le procureur lui rappelle qu’il s’agit là d’atteintes à la vie privée d’une exceptionnelle gravité, on touche à l’intime.

La procureur a requis du sursis, 30 000€ d’amende, la confiscation des quelques 14 700 euros qui ont étés saisis ainsi que la non-restitution du matériel informatique.

Délibéré début Février, d’ici là, la moralité est que l’homophobie ne paie pas.

On apprendra même que suite à cette affaire, de nombreuses procédures incidentes ont eu lieu concernant des clients de Fireworld qui avaient utilisé ce logiciel espion à l’insu de leurs victimes.

Considérer que l’on puisse prendre les gens pour des cons en violant la vie privée avec autant de dédain est une erreur impardonnable.

Édouard, tu as voulu jouer, tu as perdu…

 

 

Quelques spectateurs de la 12e chambre : Riri, Fifi et Loulou.

Précision : Malgré le fait que ce blog a déjà publié l’identité de cette personne par le passé, nous avons préférer l’anonymiser.

 


Comment être certain que mon fils est gay ? ou l’homophobie d’un vendeur de logiciels espion

La petite enquête qui va suivre a été rédigée via le compte Twitter de l’amicale du Refuge.

Les propos en italique et entre étoiles sont ceux qui étaient disponibles sur le site internet de la société Fireworld.


 

La société Fireworld vend des logiciels pour *surveiller à distance l’activité d’un ordinateur*, pour le moment, tout va bien, mais ladite entreprise propose grâce à son logiciel de *savoir si son fils est gay* dans un article intitulé *comment être certain que son fils est gay ?*

Vous noterez que l’article est illustré avec la photo de .

*Cet article vous aidera à déterminer si oui ou non votre fils est gay.* : Le ton est donné, *Vous pensez que votre fils est gay ? Certains éléments ne trompent pas*

*Les indices pouvant indiquer que votre fils est gay : Voici les éléments qui accentueraient la probabilité que votre fils soit gay* :

*si vous parveniez à pirater son compte Facebook , il ne serait qu’une question de minutes pour déterminer si oui ou non votre fils est gay*, *Pour cela, nous avons une solution remarquablement efficace, et qui fait tous les jours parler d’elle: le logiciel espion pc.*

*Vous voulez donc vraiment vous assurer de l’orientation sexuelle de votre fils ? Car oui, vous vous dites certainement que si il est gay vous ne serez peut-être jamais grand-parent et vous n’aurez pas le bonheur de connaître vos petit-fils. Malheureusement, sur ce point, il ne faut pas se montrer égoïste : si votre enfant est gay, il n’y peut rien car ce n’est pas un choix de sa part. Vous devriez l’accepter tel qu’il est car après tout, tant qu’il ne se met pas à porter des robes et à se mettre du rouge à lèvres il est tout aussi normal que n’importe quel autre jeune de son âge.*

*VÉRIFIER SI IL VISITE DES FORUMS À TENDANCE GAY : Le monde des gays est relativement restreint et méconnu*.

*Utiliser notre logiciel espion pour surveiller un ordinateur à distance est un bon moyen de découvrir si votre fils fréquente de tels forums, le point important est de savoir à quelles communautés et groupes il appartient sur les réseaux sociaux une fois son compte Facebook piraté tout simplement en regardant depuis son propre compte les groupes qu’il a rejoint. Si certains groupes s’intitulent *Les gays so swag* ou encore *Gays de France*, alors à ce moment-là le doute n’est plus permis, et vous saurez enfin la vérité.*

*ESPIONNER SES MESSAGES PRIVÉS : Dans votre quête pour répondre à la question que vous vous posez depuis le début, comment savoir si mon fils est gay, la plus puissante arme qui puisse être de votre côté est l’accès à ses messages privés.*

*En effet, il est certain à 100% que dans le cas où il serait gay, votre fils a déjà envoyé des messages à d’autres garçons gays. La plupart de ces connaissances se font via le réseau social Facebook, qui facilite grandement le rapprochement entre homosexuels car il permet de rentrer en contact facilement avec des personnes clairement identifiées comme étant gay.*

*Espionner un ordinateur se révélera simple et efficace, dans le but de pirater un compte Facebook afin d’obtenir une réponse sur comment savoir si mon fils est gay.*

Vous aurez notez que ces gens parlent uniquement d’homosexualité masculine. Assez révélateur.

Coucou la CNIL.

Fireworld semble faire du ménage, ils viennent de supprimer l’article initial, oubliant le doublon :

Ce n’est pas tout, Fireworld a contacté l’Amicale du Refuge, affirmant que “Ces articles avaient pour seul but d’améliorer le référencement & n’étaient pas destinés à être lus par des humains” :

Mais avec une petite recherche sur Twitter…

Concernant la gestion de la société Fireworld, de nombreux éléments pointent vers Edouard Lamoine, un ancien étudiant de Télécom Lille résidant à Versailles  :

Dans un tuto faisant la publicité de Fireworld est indiqué un peu partout le nom d’Edouard :

L’Amicale des jeunes du Refuge a sollicité par mail, téléphone, SMS, et via Facebook Edouard Lamoine. ils n’ont obtenu aucune réponse. Il fait du ménage derrière lui.