OSA : Le service secret de la secte scientologie

Description :

Diffusée sur Arte le 15 mai 2012, cette enquête passionnante dans les coulisses de la Scientologie et de son service d’espionnage, l’OSA (l’Office of Special Affairs c’est l’Agence de renseignements oeuvrant pour la Scientologie), avec des témoignages édifiants d’anciens adeptes.

L’organisation O.S.A. a avant tout pour mission de contrer ceux – avocats, juristes, politiques, médias, anciens adeptes – qui tentent de dénoncer les agissements des scientologues.

Pour ce faire, elle ne recule devant rien : opérations de communication, noyautage de certaines institutions et instances publiques, actes de sabotage, campagnes de diffamation et d’intimidation, etc. Ceux qui critiquent la scientologie se sentent souvent espionnés et directement menacés.

Pourtant, la secte affirme que l’O.S.A. est un simple service de presse et d’affaires juridiques qui se contente de récolter par des voies légales des informations sur les esprits critiques et les adeptes renégats.

Vidéo sur Youtube :

Ce magnifique documentaire est disponible sur ma chaîne Youtube à l’adresse suivante :

A côté, je propose ce documentaire en téléchargement direct ou streaming ici-même, cela vous permettra de le garder pour vous ou de le ré-uploader, si dans le futur, il serait supprimé de Youtube.

Lien de téléchargement/Streaming :

Ici

 

  • En bonus :

Voici quelques membres de la scientologie qui sont/ont été OSA en France durant ces quinze dernières années :

Quentin Michel : ex-OSA, fut un temps Sea Org/staff à Bruxelles.
Mylène Escudier : CCDH.
Martine Rhein : Relations Publiques (à lire ici).
Jean-Luc BARDENOT : Rue Jules César.
Antoine ROBERT : Juridique. (à lire ici, son nom apparaît également dans le livre Une secte au cœur de la République de Serge Faubert).
Françoise MOREL : Relations Publiques + Communication sur internet (à lire ici).
Thierry VALLE : Relations Publiques et CAPLC (à lire ici).
Frédéric Grossmann : DSA France (à lire ici).
Jean Dupuis : ex-OSA, Relations Publiques.
Benoît Singla : Parti à Bruxelles.


Quand la gendarmerie de Bagnères de Bigorre (aidé de la dépêche du midi) utilise les supports de la scientologie pour informer des collégiens des dangers de la drogue

Sans pression, la gendarmerie de Bagnères-de-Bigorre utilise les supports d’une association écran à la scientologie (non à la drogue) afin de démontrer le danger des drogues, le tout, aidé par des journalistes de la dépêche du midi.

En effet, dans l’article publié en fin de semaine dernière intitulé Les gendarmes au collège pour alerter sur les dangers de la drogue, il s’avère que lors d’une intervention dans un collège, la gendarmerie accompagnée d’une journaliste de la Dépêche du midi ont utilisé les références d’une association liée de manière directe à la scientologie :

Etrangement, une fois ce tweet posté, l’article a été subitement modifié sans plus d’informations : la mention du site ayant été supprimée, comme l’atteste la mention surlignée :

Plus d’informations sur l’association “Non à la drogue” :

Non à la drogue, oui à la vie : une association très proche de la scientologie

Lacanau : quand la scientologie s’incruste dans une compétition de surf

L’église de scientologie refoulée d’une compétition de surf à Lacanau

Lacanau : quand l’Eglise de scientologie recrute chez les surfeurs

Vous avez remarqué les livrets anti-drogue près des stades ? C’est la scientologie qui les finance

Une association antidrogue financée par l’église de scientologie distribue des livrets pendant l’Euro

Non à la drogue, La scientologie… et la CAPLC/OSA !

Une photo de quelques membres de l’association dans le Celebrity Center de la scientologie à Paris :

 

Remerciements : Bernard Bertrand


Repost : Non à la drogue, La scientologie… et la CAPLC/OSA !

Cet article est le repost d’un topic que j’avais posté en Juin 2016 sur le forum WhyWeProtest à l’adresse suivante.
Etant toujours d’actualité, il me semble fort utile de le reposter ici.


Vous avez aimé mon thread La scientologie, l’OSA, la CAPLC et Thierry Valle ?

Vous aimerez ce thread !

Au détour d’un tweet anodin : https://twitter.com/nonaladroguefra/status/741969895835992064 je me mis à regarder de plus près.

Tweet en question :

Déjà, le compte *Non à la drogue* poste une info sur la scientologie, bon, why not, ça permet d’affirmer le fait que Non à la drogue = scientologie, ni plus, ni moins.

Ensuite, c’est le compte twitter de Non à la drogue FRANCE (@non à la drogue fra) qui poste l’info, alors qu’il s’agit d’une décision belge diffusée sur le site de la scientologie de Belgique.

Vous arrivez à me suivre ?

On continue !

En cliquant sur le lien (site de la scientologie de Belgique), je télécharge le PDF :

Et là, en regardant les méta-données du fichier en question…

TADAAAAAAAAA !!!!!

On sait que l’OSA est (entres-autres) le service de communication (et de renseignement) de la secte scientologie, mais là, il s’agit du poste de la CAP LC, alors que c’est OSA qui l’a établi.

Par conséquent, on peut affirmer que :

CAP LC = OSA (France).
Non à la drogue = Scientologie.
La communication Scientologie Beglique/France = OSA France

La boucle est bouclée, CQFD.