La scientologie s’installe à Saint Denis

Voici une petite compilation de cinq articles de presse sur l’installation à venir de la secte scientologie à Saint-Denis, dans le nord de Paris.

  1. Le Parisien / 10 janvier 2019 / Lien de l’article.

La scientologie s’installe à Saint-Denis

Le mouvement, scruté de près par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, a acheté un immeuble de bureaux dans le quartier d’affaires de La Plaine.

Un octogone de verre massif, posé au bord de l’avenue vrombissante du Président-Wilson à Saint-Denis. L’immeuble est particulièrement visible, dans ce quartier qui a vu pousser les sièges d’entreprises tous azimuts au fil des dernières décennies. C’est là que devrait bientôt s’installer l’église de scientologie, sous l’œil vigilant des pouvoirs publics.

Le bâtiment, 7 331 m 2, a changé de mains l’an dernier. Le fonds d’investissement allemand qui en était propriétaire l’a vendu à une société américaine, « contrôlée indirectement par l’Eglise de scientologie », indique un document lié à cette transaction. L’acheteur a déboursé la somme rondelette de 33 M€.

Son arrivée provoque un malaise

L’opération est parfaitement légale. Mais l’arrivée à Saint-Denis de cette organisation, classée parmi les mouvements sectaires par un rapport parlementaire en 1995 (lire ci-dessous), crée le malaise. « La municipalité sera particulièrement attentive au respect de la loi dans l’évolution du bâtiment tout comme dans son utilisation », indique-t-on du côté de la mairie PCF.

Jusqu’alors, on ne connaissait au mouvement fondé par l’Américain Ron Hubbard qu’une adresse en Ile-de-France : le « Celebrity Centre », situé rue Legendre à Paris (XVIIe).

Pourquoi cette aquisition en Seine-Saint-Denis ? Contactée, l’église de scientologie n’a pas répondu à nos questions.

Les acquéreurs ont déposé une demande d’autorisation de travaux, en vue d’accueillir du public. Le dossier est instruit « avec vigilance », indique la préfecture de Bobigny.

« On a déjà beaucoup de prêchi-prêcha dans le secteur »

Le lieu a-t-il vocation à devenir une « vitrine » du mouvement, dans un quartier qui accueillera les Jeux olympiques de 2024 ? A-t-il l’intention de développer ses activités en direction des entreprises (formations, conférences) ? En 2014, déjà, des adeptes de la scientologie avaient distribué à tour de bras des livrets « contre l’insécurité » dans les rues de Saint-Denis.

Parfaitement au fait de cette arrivée annoncée, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) rappelle que l’organisation « se caractérise par son prosélytisme […] à l’occasion d’un test de personnalité gratuit, de la diffusion de tracts ou de brochures, de conférences « d’introduction » gratuites… »

Un prosélytisme « parfois pernicieux dans la mesure où les liens avec l’Eglise de scientologie n’apparaissent pas toujours sur les tracts ».

Dans le quartier de La Plaine, la perspective inquiète. « On a déjà beaucoup de prêchi-prêcha dans le secteur, déplore Valérie, une habitante. Ce n’est pas la scientologie, mais d’autres mouvances, qui parlent de l’apocalypse, endoctrinent les adultes et les jeunes… »

« Personne n’est au courant parmi mes collègues, assure Pascal Lacroix, syndicaliste au sein d’une grande entreprise de La Plaine. Si ça n’a pas d’impact sur le voisinage, je ne manifesterai pas devant l’immeuble. Mais il faudra veiller à ce que ça ne soit pas un camp de base, pour irriguer tout le secteur. »

QU’EST-CE QUE LA SCIENTOLOGIE ?

L’Eglise de scientologie est un mouvement fondé aux Etats-Unis par l’auteur de science-fiction Ron Hubbard en 1954. Considéré comme une religion dans certains pays, le mouvement compterait peu d’adeptes en France. Il a été classé parmi les sectes par un rapport parlementaire en 1995.

Depuis l’Etat n’établit plus de listes des organisations jugées sectaires « mais poursuit les dérives sectaires », souligne la Miviludes, qui compare l’église de scientologie à une « multinationale extrêmement puissante, avec des moyens financiers très importants ».

Elle rappelle qu’en octobre 2013, deux des principales structures de la scientologie ont été définitivement condamnées pour escroquerie en bande organisée, recel aggravé, extorsion. Deux de ses dirigeants ont été condamnés à des amendes pour exercice illégal de la pharmacie.


2. Le Parisien / 11 janvier 2019 / Lien de l’article.

Saint-Denis : la scientologie n’est pas la bienvenue

Les réactions politiques sont vives, à la perspective de voir le mouvement, autrefois qualifié de secte, mettre le pied à Saint-Denis.

Il ne s’était pas encore exprimé publiquement sur le sujet. Ce vendredi, le maire (PCF) de Saint-Denis, Laurent Russier, a tenu à mettre les points sur les i : « La scientologie, même derrière un paravent associatif, n’est pas la bienvenue à Saint-Denis. »

Si l’édile le précise, c’est que la perspective de voir le mouvement, fondé par l’Américain Ron Hubbard, mettre le pied dans la commune, fait beaucoup réagir.

Comme l’a révélé Le Parisien, une société américaine liée à l’église de scientologie a acquis en 2017 un immeuble de bureaux de 7 331 m2, pour la somme de 33 M€.

L’opération est légale. Le vendeur était un fonds d’investissement allemand. « Ce propriétaire a vendu en toute connaissance de cause et une telle vente ne peut pas être empêchée », assure Laurent Russier.

Une pétition contre l’arrivée de l’église

Pourtant, certains reprochent à la mairie de n’avoir pas réagi assez fermement : « A Saint-Denis, on peut préempter un petit commerce, un appartement…

Mais on ne peut pas avoir un droit de regard face à une organisation comme la scientologie ? », s’interroge Antoine Mokrane, militant socialiste.

Ce dernier a lancé une pétition sur Internet, contre l’installation de l’organisation, qualifiée de secte par un rapport parlementaire en 1995, dont des dirigeants ont été condamnés en 2013 pour escroquerie et exercice illégal de la pharmacie.

Mathieu Hanotin, conseiller départemental PS (et candidat déclaré aux prochaines municipales) tacle aussi Laurent Russier : « Je trouve que la position du maire manque de fermeté et de courage. »

Un courrier au ministre de l’Economie

« Contrairement à ce que certains disent, il ne suffit pas de brandir le droit de préemption, s’agace l’édile communiste. On peut l’utiliser quand un prix est anormalement bas, ou lorsqu’il existe un projet urbain. » Et il contre-attaque : « Lorsqu’en mars 2017 nous avons alerté les autorités, le ministre de l’Intérieur était socialiste, le député de la circonscription aussi [NDLR : Mathieu Hanotin]. Personne n’avait réagi à l’époque… »

De son côté, le député (PC) Stéphane Peu indique qu’il va écrire au ministre de l’Economie, Bruno Lemaire, « pour l’interpeller sur ce fonds d’investissement allemand qui a passé outre toutes les demandes et préventions, et pris une décision allant contre l’intérêt général ».

Contactée, l’église de scientologie n’avait pas répondu à nos questions sur l’usage qu’elle compte faire du bâtiment, situé dans le quartier de La Plaine. Une demande d’autorisation de travaux a été faite, en vue d’accueillir du public. Dossier instruit « avec vigilance » par la préfecture de Bobigny.


3. Le Figaro / 11 janvier 2019 / Lien de l’article

La scientologie débarque à Saint-Denis

La scientologie a acheté un immeuble à Saint-Denis dans le quartier d’affaires de La Plaine selon Le Parisien . L’arrivée du mouvement, classé parmi les mouvements sectaires par un rapport parlementaire en 1995, inquiète.

» LIRE AUSSI – «La Scientologie reste notre adversaire le plus coriace»

«La municipalité sera particulièrement attentive au respect de la loi dans l’évolution du bâtiment tout comme dans son utilisation», a déclaré la mairie PCF de Saint-Denis.

Le mouvement avait déjà des locaux dans le XVIIe arrondissement de Paris, le «Celebrity Center». Une demande d’autorisation de travaux a été déposée afin de permettre au bâtiment d’accueillir du public. La préfecture de Bobigny en charge du dossier indique instruire le dossier «avec vigilence».

Pour la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) le mouvement «se caractérise par son prosélytisme […] à l’occasion d’un test de personnalité gratuit, de la diffusion de tracts ou de brochures, de conférences “d’introduction” gratuites…» Un prosélytisme « parfois pernicieux dans la mesure où les liens avec l’Eglise de scientologie n’apparaissent pas toujours sur les tracts».

Certains habitants s’inquiètent aussi de l’arrivée de l’organisation. «On a déjà beaucoup de prêchi-prêcha dans le secteur, déplore Valérie, une habitante. Ce n’est pas la scientologie, mais d’autres mouvances, qui parlent de l’apocalypse, endoctrinent les adultes et les jeunes…»


4. Le Figaro / 17 janvier 2019 / Lien de l’article

L’église de scientologie arrive à Saint-Denis

L’église de scientologie a acquis récemment un immeuble imposant pour 33 millions d’euros, à Saint-Denis, dans le quartier d’affaires de la Plaine. Elle demande une autorisation d’y faire des travaux en vue d’accueillir du public.

L’église de scientologie s’installe à Saint-Denis. L’organisation vient d’acheter un immeuble imposant, dans le quartier d’affaires de la Plaine, à proximité du Stade de France, pour 33 millions d’euros, confirme à France Bleu Paris la ville de Saint-Denis, comme l’annonçait ce vendredi le journal Le Parisien.

Cela ne peut pas nous faire plaisir” commente sobrement David Proult, adjoint au maire de la ville en charge de l’urbanisme. “Le droit de l’urbanisme ne nous permet pas de nous opposer à l’achat de ce bien” ajoute-t-il.

Que va y faire l’organisation? Nul ne le sait. Elle compte en tout cas accueillir du public dans le bâtiment et pourrait y installer son siège français, selon une source en mairie de Saint-Denis.

La préfecture de Seine-Saint-Denis confirme avoir reçu un “dossier de demande d’autorisation de travaux“, transmis par la ville aux services de l’Etat, et qu’il est en cours d’instruction.

Une organisation surveillée par la mission de lutte contre les dérives sectaires

Dans son dernier rapport, publié au printemps 2018, la mission Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) pointe le “prosélytisme actif” de l’organisation et l’augmentation des signalements à son sujet.

La ville de Saint-Denis indique vouloir signaler aux habitants et aux entreprises du territoire l’identité de ce futur voisin. “On alertera sur les activités de ce groupe et nous espérons que l’Etat puisse jouer son rôle si cette organisation a des activités répréhensibles” précise David Proult.


5. LeJSD / 16 janvier 2019 / Lien de l’article

A la Plaine/ La scientologie non désirée

Une société américaine liée à la scientologie, mouvement régulièrement dans le viseur de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, vient d’acquérir un immeuble avenue Wilson…

Les scientologues vont-ils ouvrir une église à Saint-Denis ? C’est la question posée par l’acquisition d’un bâtiment par une société américaine liée au mouvement scientologue.

L’ancien siège de Samsung, situé avenue du Président-Wilson à la Plaine, à proximité du Stade de France, a été acheté en 2017, selon des informations révélées le 10 janvier par Le Parisien.

Cet édifice en verre de 7 331 m2 a été vendu par un fonds d’investissement allemand pour la somme de 33 millions d’euros. La scientologie n’a pas communiqué sur cet achat. Néanmoins, une demande d’autorisation de travaux en vue d’accueillir du public a été déposée à la préfecture de Bobigny.

Fondé en 1953 aux États-Unis par l’auteur de science-fiction L. Ron Hubbard, ce mouvement a été qualifié de secte par un rapport parlementaire français daté de 1995.

Il compte une église dans le 17e arrondissement de Paris, rue Legendre. La scientologie est régulièrement dans le viseur de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). En 2013, le mouvement a été condamné pour escroquerie en bande organisée, accusé d’avoir profité de la vulnérabilité d’anciens adeptes pour leur soutirer d’importantes sommes d’argent.

Une opération immobilière légale

Totalement légale, l’opération d’achat à la Plaine a néanmoins suscité de fortes réactions. « Les dérives sectaires n’ont pas leur place à Saint-Denis, a dénoncé la mairie communiste. Dès mars 2017, la municipalité a alerté la préfecture et le ministère de l’Intérieur sur l’installation de la scientologie dans notre ville », a-t-elle affirmé.

Des opposants ont néanmoins critiqué la position de la Ville. « Il est incompréhensible que la mairie laisse faire. Il faut saisir tous les moyens possibles légaux pour empêcher cette installation », a reproché le militant socialiste Antoine Mokrane dans une pétition lancée vendredi 11 janvier contre l’établissement de la scientologie à Saint-Denis.

« Le droit ne permet pas aux mairies d’interdire l’achat d’un bâtiment par une association, même lorsqu’elle a été condamnée à de multiples reprises, se défend la municipalité. Le droit de préemption doit être justifié légalement. La municipalité sera particulièrement attentive au respect de la loi dans l’évolution du bâtiment tout comme dans son utilisation », prévient-elle.

Aziz Oguz