Cinquième Partie : Analyse par Shadow Ombre des bulletins internes de la Société Anthroposophique en France

Suite à la diffusion des Bulletins internes de la Société Anthroposophique en France : Partie 1 : 1979-1985, Shadow Ombre a rédigé une petite analyse très pertinente, nous la publions ici.

 


Leaks des Bulletins de la Société Anthroposophique – Année 1983. Où il est confirmé que Weleda est complètement anthroposophe, et que cette entreprise sert à “spiritualiser la médecine”.

New-age, quand tu nous tiens…

Janvier 1983 – Convocation pour une AG de la Société Anthroposophique qui se déroulera… dans une école Waldorf :

Janvier 1983 – Des assemblées d’une branche de la Société Anthroposophique ont carrément lieux dans les locaux d’une entreprise Weleda, sous le haut patronage de l’archange Michael, “médecin cosmique”.

Occultisme et médecine font bon ménage chez les anthroposophes :

Février 1983 – Réunion d’anthroposophes et de professeurs dans une salle d’un jardin d’enfants ayant pour conclusion : pénétrer la société spirituellement :

 

Février 1983 – L’AG suivante de la Société Anthroposophique avec commémoration de la naissance de Rudolf Steiner qui n’est, bien sûr, pas un prophète, aura lieu encore une fois dans une école Waldorf.

Le repas sera préparé par des élèves :

Avril 1983 – L’anthroposophie se présente comme un nouveau christianisme :

Avril 1983 – Encore et toujours une AG de la Société Anthroposophique se déroulant dans une école Waldorf :

Avril 1983 – Jacques Dallé adhère à la Société Anthroposophique. Il sera, quelques années plus tard, président de la Fédération Steiner-Waldorf en France :

 

Avril 1983 – Pour déterminer les réflexions à venir, il faut analyser le karma des membres de la Société Anthroposophique.

Normal. Surtout quand tout cela est discuté dans une école :

Avril 1983 – Pour ouvrir un nouveau QG de la Société Anthroposophique en France, il faut que le projet se réalise spirituellement avant qu’il se concrétise matériellement :

Avril 1983 – Les élèves Waldorf préparent un repas pour les membres de la Société Anthroposophique qui fêteront ensuite la naissance de Steiner par une récitation de ses textes et une conférence sur le Karma selon lui.

Rudolf Steiner est bien un prophète :

Avril 1983 – Jean-Paul Dion, un de ceux qui a appelé à troller mes vidéos, secrétaire-comptable de l’école de Verrières-le-Buisson, anthroposophe, explique que la constitution de société sert de vêtement culturel pour l’anthroposophie :

Avril 1983 – Rudolf Steiner est en contact avec les forces spirituelles depuis l’âge de 7 ans. Son but était d’élaborer une spiritualité en accord avec la science.

Le new-age, c’est exactement cela :

Juin 1983 – Méthode Coué : nous ne sommes pas une secte, nous ne sommes pas une secte, nous ne sommes pas une secte, nous ne sommes pas une secte, nous ne sommes pas une secte, nous ne sommes pas une secte, nous ne sommes pas une secte, nous ne sommes pas une secte…:

Novembre 1983 – Où il est confirmé que Weleda a été crée par les premiers médecins anthroposophes :

Novembre 1983 – Le nom de l’entreprise Weleda a été donné par Rudolf Steiner.

Weleda dont l’actionnaire principal était le Goethanum. Important : le but est de “spiritualiser la médecine” :

Novembre 1983 – Les bénéfices des produits cosmétiques de Weleda servent à diminuer le prix des produits thérapeutiques.

Steiner l’avait pensé ainsi.

Quand vous achetez une crème Weleda, vous financez la lutte du cancer par le gui qui est une véritable arnaque.


Weleda démontre et justifie ses liens avec l’Anthroposophie

Pour justifier ses liens avec l’anthroposophie dénoncés par l’article de Jean-Baptiste Malet, Weleda cite en retour… un communiqué de la Société Anthroposophique en France !

Si on voulait s’assurer des liens entre cette firme cosmétique et cette dérive sectaire, c’est fait !

 

 

Par Grégoire Perra.