Wcry : Quand Sophos (éditeur d’Anti-Virus) se vantait de sécuriser le service public de santé Britannique (NHS)

A l’heure actuelle, la principale victime de la vague du ransomware WannaCry/WanaCypt0r/Wannacrypt/WannaDecrypt0r/Wcry est le service public de santé Britannique (NHS).

Comme nous l’apprend Libération : A Londres, le Barts Health NHS Trust, la plus importante autorité de santé du pays, qui gère cinq hôpitaux et plus de 15000 salariés, a annulé tous les rendez-vous pour les patients non-hospitalisés dans ses cinq hôpitaux pour ce samedi.

On peut également lire d’autres articles sur Undernews, Daily Mail, The Independant, Le Figaro ou The Telegraph.

Sauf que le NHS était “protégé” par Sophos : Un éditeur d’Anti-Virus bien connu.

Le problème ne vient pas de là, mais du fait que Sophos avait établi toute une opération de communication via plusieurs pages web autour de la sécurisation de cette grosse organisation de santé.

Comme on peut le voir sur les images ci-dessous, le message affiché était le suivant “La NHS est totalement protégée avec Sophos”.

La vague de ransomware arriva et… Sophos décida de supprimer toutes les pages concernant ladite communication, hop ! plus aucune trace, circulez il n’y a rien à voir !

Sauf qu’internet possède une mémoire d’éléphant…

Il existe même une petite vidéo :

Sophos for the NHS from Sophos on Vimeo.

Quelques screens au cas-où si la vidéo était elle aussi supprimée :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *