L’illogisme de la scientologie

Sur la huitième page du magazine de la scientologie Celebrity 248 (disponible ici), la scientologie fait la publicité son ouvrage “Gestion efficace du temps” :

Penchons-nous un peu sur l’illogisme total du paragraphe, en effet, confrontons-le à la réalité du monde du travail (vu que la seconde partie affirme “qui peuvent vous permettre de travailler deux fois plus vite en faisant deux fois moins d’efforts” … “la pression liée au travail).

Afin de gagner du temps, une personne peut être plus rapide sur une tâche mais également ne pas en réaliser certaines, nous allons donc confronter la prose de la scientologie avec des situations concrètes du monde du travail :

  • Situation 1 : Un chauffeur routier (ou tout travailleur de transport tel que Taxi, Chauffeur de bus, Livreur à vélo) :

Comment un chauffeur routier peut-il travailler deux fois plus vite en faisant deux fois moins d’efforts ?

  1. Sachant que la personne doit respecter scrupuleusement le code de la route.
  2. Sachant que la personne doit respecter des règles de sécurité des passagers ou des biens (hors code de la route), autrement dit, des obligations légales.
  3. Sachant que si la personne est taxi/livreur à vélo, elle doit gérer les encaissements et le relationnel avec le client.
  • Situation 2 : Un(e) employé(e) de bureau : (Style Legendre Patrimoine/Magnificia)

Comment un employé de bureau peut-il travailler deux fois plus vite en faisant deux fois moins d’efforts ?

  1. Sachant que nombre de ses tâches (en particulier les cas complexes) dépendent d’autres personnes, d’autres services ou de l’administration (en particulier dans les banques).
  2. Sachant que l’employé-e doit respecter des obligations légales, en particulier concernant la comptabilité, la facturation et le suivi.
  3. Sachant que l’employé-e est soumis-e à une hiérarchie et à un réglement d’entreprise, il/elle ne peut pas faire n’importe-quoi sur la réalisation des différents travaux.
  • Situation 3 : Un(e) ouvrier(e) :

Comment un(e) ouvrier(e) peut-il travailler deux fois plus vite en faisant deux fois moins d’efforts ?

  1. Sachant que l’ouvrier(e) doit respecter les process de fabrication/réparation des biens.
  2. Sachant que l’ouvier(e) doit assurer la qualité de son produit réalisé sans oublier une étape.
  3. Sachant que l’ouvrier(e) peut-être ralenti par une machine automatisée et que cette période ne peut pas être compressée.
  4. Sachant que l’ouvier(e) doit respecter des règles d’hygiène, de sécurité, des biens et des personnes, autrement dit, des obligations légales.

Bien évidemment, ces situations & exemples concrets cités ne sont pas exhaustifs.

Conclusion : Comment la scientologie peut prétendre qu’une personne “peut travailler deux fois plus vite en faisant deux fois moins d’efforts” ?

Situations et exemples à l’appui, cela est un non-sens.


Pourquoi Magnificia a fait déréférencer un article sur Legendre Patrimoine ?

Episode 1 : Quand Magnificia/Magnificia Investissement/Legendre Patrimoine (sociétés liées à la scientologie) tentent de censurer internet.

Dans l’article mentionné ci-dessus, j’avais écrit la phrase suivante :

“La société Legendre Patrimoine n’existant plus, pourquoi et comment Magnificia a fait pour faire déréférencer devant un tribunal un article parlant uniquement de Legendre Patrimoine (le Blog Patrimoine) ? alors que ces deux sociétés ne sont censées avoir aucun lien entres-elles ?”

Aujourd’hui, je vais détailler un peu plus cette question et y répondre.

En effet, pourquoi Magnificia/Magnificia Investissement a fait déréférencer un article ayant comme sujet Legendre Patrimoine ?

Regardons de plus près l’ordonnance :

Il s’agit d’un article du blog “Le Blog Patrimoinedisponible à l’adresse suivante mais également disponible en copie sur mon blog.

Comme nous pouvons le remarquer dans cet article, il n’y a aucun nom cité, ni aucun propos diffamatoire, les rédacteurs ne commettent absolument aucun délit de presse et se réfèrent systématiquement à l’AMF (l’Autorité des Marchés Financiers).

Les deux sociétés (Magnificia et Legendre Patrimoine) ne sont censées avoir aucun lien entres-elles, pourtant, en y regardant de plus près, on peut observer différents éléments :

En Janvier dernier, j’avais publié deux billets disponibles ici et ici, ils démontrent les liens des personnes gérant Legendre Patrimoine (Robert Fresco) ou très proches (Patrick Yodo) dans la nouvelle structure : Magnificia (enfin, une des nombreuses nouvelles structures comme l’atteste la boîte aux lettres).

Nous pouvons également remarquer que le personnel qui travaillait auparavant chez Legendre Patrimoine (Samuel, Gaelle, Robert & Nicole Fresco entres-autres) est désormais employé chez Magnificia/Magnificia Investissement.

Place maintenant à un peu d’investigation sur la toile…

En réalisant un Whois sur le domaine de legendre-patrimoine.com, voici ce qui s’affiche :

On tombe sur le mail magnificiabackup@gmail.com.

En réalisant un Whois sur le domaine de prestiginvest.net, voici ce qui s’affiche :

On tombe sur le mail magnificiabackup@gmail.com mais également sur… Patrick Yodo.

En recherchant l’adresse mail magnificiabackup@gmail.com via la barre de recherche Google, on tombe sur… prestingivest, la société de…Patrick Yodo :

DomainIQ confirme les informations :

Et affiche les gérants des domaines associés :

Et on tombe sur SAS Global Patrimoine Investissement (la maison-mère de Legendre Patrimoine) ainsi que… Samuel Fresco, la boucle est bouclée.

Officiellement, Magnificia n’a rien à voir avec Legendre Patrimoine, vu de plus près, c’est totalement différent, éléments à l’appui.

Est-ce pour cela que Magnificia/Magnificia Investissement a fait déréférencer de Google cet article d’information ?


LEGENDRE PATRIMOINE, une arnaque aux placements de 40 millions d’euros ?

Ceci est la copie d’un article censuré par Prestiginvest/Magnificia/Magnificia Investissement, pour plus d’informations, merci de lire cet article ainsi que celui-là.

Au titre du droit à l’information, cet article est intégralement copié ici, l’article original est disponible à cette adresse.


LEGENDRE PATRIMOINE, une arnaque aux placements de 40 millions d’euros ?

Le sujet fait la Une du quotidien «Le parisien» ce matin : «Faux placements, vraies arnaques» et annonce les soupçons d’une gigantesque arnaque dont le montant pourrait atteindre 40 millions d’euros.

Souvenez-vous, c’était en Juin 2015, l’AMF publiait un communiqué de presse dans lequel elle mettait en garde les épargnants contre un discours commercial offensif probablement trompeur qui annonçait des rendements incroyables avec un niveau de risque très faible.

Nous avions relayé ce communiqué de presse dans cet article «Legendre Patrimoine, des doutes de l’AMF sur la réalité des rendements proposés» et réitéré nos conseils de prudence :

Le rendement sans risque n’existe pas et ne faites pas confiance à celui qui vous affirme le contraire.

Legendre patrimoine faisant semblant d’être victime d’une machination de l’AMF nous avait même proposé un droit de réponse dans lequel legendre patrimoine remettait en cause la bonne foi de l’AMF (cf droit de réponse : «Droit de réponse : Legendre Patrimoine conteste vivement un communiqué préjudiciable à son encontre de l’AMF, l’Autorité des Marchés Financiers.»

L’arnaque au Girardin industriel et à l’investissement dans des centrales photovoltaïques jamais réalisés.

L’arnaque est relativement simple : Les fonds collectés auprès des épargnants n’auraient tout simplement pas été intégralement investis dans les projets qui auraient dû financer et les centrales photovoltaïques jamais mises en service.

Au-delà de la remise en cause de l’avantage fiscal espéré par les épargnants Legendre Patrimoine et FSB Holding (société de tête à l’origine de la construction du modèle) pour absence de raccordement des centrales photovoltaiques, c’est la perte du capital investi par les épargnants qui doit être redoutée.

Au total, le journal fait état d’environ 1500 épargnants floués par ces produits financiers dans le photovoltaïques, mais qu’en est-il des autres produits commercialisés par Legendre Patrimoine ?

Depuis quelques mois Legendre Patrimoine vend, sur le modèle de Fairvesta, de l’investissement dans l’immobilier décoté (dont je me demande toujours pourquoi il est décoté ?!), faut-il craindre une arnaque de ce côté-là également ?

Nous devrions avoir des réponses rapidement. Il ne me semble pas imaginable de laisser les épargnants clients de Legendre Patrimoine dans l’inconnue et la peur de perdre tout ou partie de leur épargne.

Legendre patrimoine, une société de conseil en gestion de patrimoine indépendant adhérente de l’ANACOFI.

Derrière cette arnaque potentielle, Legendre Patrimoine a joué un rôle clef : La distribution des produits financiers. Legendre Patrimoine est une société de conseil en gestion de patrimoine indépendant contrôlée et adhérente de l’ANACOFI.

Est-ce que cette association de CGPI a réalisé suffisamment de contrôles ? Quelles ont été les sanctions internes de la part de l’ANACOFI à l’encontre de Legendre Patrimoine depuis ce communiqué de l’AMF ?

Legendre patrimoine réalisait sa prospection client via un réseau physique de conseillers en gestion de patrimoine et disposait d’une prestigieuse adresse Parisienne, mais également via une abondante publicité sur internet et notamment sur leblogpatrimoine (via Google adsense qui gère l’ensemble des publicités du site).

Nous devons faire un exercice d’auto-critique essentiel : Peut-on accepter toutes les publicités sur le site ?

Est-ce normal qu’une telle société ne soit pas contrôlée, interdite de continuer à réaliser de la publicité agressive et mensongère malgré le communiqué de l’AMF ? Avons-nous une responsabilité morale à accepter la publicité sur le site ?

Il est évident aujourd’hui que ces publicités étaient dommageables et n’auraient pas dû paraître sur leblogpatrimoine (je vous rassure, elles étaient également abondantes sur tous les autres sites gérés par la régie publicitaire google adsense), mais pouvons-nous contrôler tous les annonceurs du web ?

Délicate question…

L’article original est disponible à cette adresse.